Nissan veut doubler l'autonomie de son 1er véhicule hybride

YOKOHAMA, Japon (Reuters) - Nissan Motor a dit viser une multiplication par près de deux de l'autonomie de son premier véhicule hybride développé en interne par rapport aux modèles à essence, tout en maintenant ses coûts au niveau le plus bas possible grâce à une motorisation simple et unique.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Nissan veut doubler l'autonomie de son 1er véhicule hybride

Le troisième constructeur japonais, dont le français Renault détient 43%, devrait lancer en fin d'année sa berline "Infiniti M" fonctionnant à l'essence et à l'électricité, appelée Fuga au Japon, soit plus d'une décennie après ses concurrents Toyota et Honda Motor.

Tout en reconnaissant le retard pris dans le développement de ses véhicules hybrides, Nissan estime que son système reposant sur un seul moteur et deux embrayages permettra de réaliser de biens meilleures économies de carburant, pour un coût nettement inférieur aux techniques complexes utilisées par Toyota, leader sur ce marché.

"Généralement, les constructeurs automobiles disent que l'amélioration des économies de carburant pour leurs véhicules utilisant un système hybride "solide" ou "complet" est d'à peu près 30%, tandis qu'elle est de 15% pour les systèmes hybrides légers (comme celui d'Honda)", souligne Koichi Hayasaki, ingénieur en chef du système hybride de Nissan.

"Nous visons une amélioration de 30 à 90%", a-t-il annoncé en ajoutant que l'"Infiniti M" aurait une autonomie comparable à celle d'une voiture compacte.

Le système hybride de Nissan a une structure similaire à celle utilisée par Volkswagen, qui permet au moteur de n'utiliser que de l'électricité quand la batterie est rechargée.

Chang-Ran Kim, Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Nicolas Delame

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS