Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Nissan installe ses premières bornes de charge rapide en Europe

Manuel Moragues , , , ,

Publié le

L'Alsace et la Hollande sont les premiers bénéficiaires du programme de 400 bornes de charge rapide que le constructeur japonais va mettre à disposition des Européens.

Nissan installe ses premières bornes de charge rapide en Europe © D.R. - Nissan

Chademo s'installe à Haguenau (Bas-Rhin) ! Depuis lundi 21 mai, le supermarché Cora de la sous-préfecture du Bas-Rhin héberge une borne de recharge rapide fournie gracieusement par Nissan. Conforme au standard japonais Chademo, elle permet de charger une voiture électrique comme la Leaf de Nissan à 80%  de sa capacité en une demi-heure.

La Peugeot iOn et la Citroën C-Zéro pourront aussi s'y approvisionner mais la compatibilité avec les modèles de Renault, qui a opté pour un mode de charge rapide différent de Chademo, est pour plus tard. Partenaire de Nissan, Sodetrel, la filiale d'EDF dédiée à la mobilité électrique, assurera l'exploitation et la maintenance de la borne. La région Alsace a financé sa mise en place.

L'installation le même jour des bornes d'Haguenau et d'Amersfoort aux Pays-Bas, lance le déploiement de 400 unités dans dix pays européens. En offrant ces équipements, Nissan veut amorcer la formation d'un réseau d'infrastructures de charge rapide qui favorisera l'adoption de la voiture électrique.

Cinq partenaires européens

Chez le constructeur, on affirme vouloir "aller très vite" et installer les 400 bornes avant la fin de l'année. La France devrait hériter d'une quarantaine de ces équipements, dont six en Alsace dans le cadre du projet de "corridor énergétique" de la région. Ce maillage permettra aux alsaciens d'être toujours à moins de 50 kilomètres d'un point de recharge. De quoi atténuer la peur de la "panne sèche", espère Nissan, dont la Leaf affiche 175 km d'autonomie.

Si les 400 bornes vont être fabriquées par Nissan au Japon, le constructeur s'appuiera par la suite sur cinq partenaires européens. Ils produiront et commercialiseront les milliers de bornes de charge rapide qui doivent fleurir en Europe dans les prochaines années. Le japonais a conclu en septembre 2011 un protocole d'accord avec l'allemand Siemens, les espagnols Endesa et Circutor, le portugais Efacec et le français DBT pour leur concéder la licence de fabrication de sa nouvelle borne, dévoilée l'automne dernier.

Sa principale innovation réside dans son prix : Nissan affirme pouvoir passer sous la barre des 10 000 euros, soit moins de la moitié des prix habituels des bornes de charge rapide. Un atout essentiel pour favoriser l'investissement des collectivités et des entreprises, mais aussi pour imposer le standard Chademo en Europe.

Il y a urgence : l'association des constructeurs américains, la SAE, ne veut pas de Chademo et devrait rejeter officiellement ce standard cet été. Elle opterait pour une modification du standard américain de charge "normale" (J1772) qui intégrerait une connectique supplémentaire pour la charge rapide. Ce standard "combo" a été présenté il y a quinze jours au salon EVS26 de Los Angeles par General Motors, Ford et Chrysler… avec les allemands Audi, Volkswagen, BMW et Daimler.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle