Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Nissan abaisse encore sa prévision de bénéfice

Publié le

TOKYO (Reuters) - Nissan Motor a baissé mercredi sa prévision de bénéfice annuel à un plus bas de près de dix ans, alors même que le constructeur automobile japonais doit composer avec un avenir sans Carlos Ghosn sans parler de l'évolution de ses relations avec son associé Renault.

Nissan abaisse encore sa prévision de bénéfice
Nissan Motor a baissé mercredi sa prévision de bénéfice annuel à un plus bas de près de dix ans, alors même que le constructeur automobile japonais doit composer avec un avenir sans Carlos Ghosn sans parler de l'évolution de ses relations avec son associé Renault. /Photo prise le 16 avril 2019/REUTERS/Aly Song
© Aly Song

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Le constructeur automobile nippon s'attend désormais à une chute de 45% de son bénéfice d'exploitation sur l'exercice fiscal en cours clos en mars à 318 milliards de yens (2,53 milliards d'euros) contre une prévision antérieure de 450 milliards de yens en raison de dépenses liées à des extensions de garanties aux Etats-Unis, son principal marché.

Nissan a aussi abaissé son objectif de résultat à 319 milliards de yens contre 410 milliards précédemment.

Dans un communiqué, Nissan dit que ses ventes ont été affectées dans la foulée de l'arrestation de son ancien président Carlos Ghosn, ce qui a contribué à une baisse des profits au plus bas depuis l'exercice clos en mars 2010.

Il s'agit de la deuxième révision en baisse du bénéfice d'exploitation annoncé cette année par le constructeur dont le directeur général Hiroto Saikawa tente de tirer un trait sur l'héritage Carlos Ghosn en refondant la gouvernance et en tentant de rééquilibrer les rapports avec Renault, son principal actionnaire.

Nissan, qui doit annoncer ses résultats annuels le 14 mai, a du mal à revoir sa politique d'offres promotionnelles pour vendre ses modèles aux Etats-Unis. Cette politique est poursuivie depuis plusieurs années aux fins de gagner des parts de marché.

A la suite de ce nouvel abaissement d'objectif de son partenaire, Renault, qui détient 43,4% de Nissan, voit son titre perdre près de 5% dans les premiers échanges à la Bourse de Paris.

(Naomi Tajitsu, Marc Joanny et Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle