Electronique

Nicolas Sekkaki, un spécialiste de services informatiques à la tête de SAP France

, ,

Publié le

Dirigeants Après plus de quatre années passées à diriger la filiale française du leader mondial de l’ERP, Pascal Rialland, 46 ans, revient à ses premiers amours en devenant à compter du 8 mars 2010, directeur général d’Omer Telecom, une co-entreprise de téléphonie mobile.

Nicolas Sekkaki, un spécialiste de services informatiques à la tête de SAP France

Rappelons que pendant cette période il a supervisé l’acquisition et l’intégration de Business Objects, ce qui a porté l’effectif de la filiale française à 1500 personnes.
C’est Nicolas Sekkaki 43 ans, qui le remplace. Ce dernier occupait jusqu’à présent le poste de Directeur Général d’IBM Global Technology Services pour la France. Diplômé de l’ENSAE / Supaéro, Nicolas Sekkaki a débuté sa carrière chez IBM en 1990 et s’est occupé successivement des ventes dans les secteurs de l’industrie, du gouvernement et de l’assurance. Après un passage en 1999 aux Etats-Unis au siège d’IBM, il prend la Direction des Ventes EMEA de la division Mainframe zSeries basée en Angleterre. En 2002, il occupe le poste de Vice-président de la division "Systems Sales" (Serveurs et Stockage) d'IBM pour la France, et devient membre du Comité de Direction d’IBM France. En 2007, il est nommé Directeur Général d’IBM Global Technology Services, France et Afrique du Nord. Il ne manquera pas de pain sur la planche. Nicolas Sekkaki devra donner un nouveau souffle à la filiale française confrontée à une baisse de 8% de son chiffre d’affaires en 2009 par rapport à l’année précédente (-28% pour la vente de licences). Alors, il lui faudra trouver de noveaux marchés, d’autres gisements de progression que la vente d’ERP classique pour atteindre les objectifs prévus par la maison mère de 4 à 8% de croissance en 2010. Une partie plus importante de la force de vente de l’éditeur sera consacrée à la vente de produits de business intelligence et de structuration informatique. Quant à l’ERP, ce sont les PME qui constitueront la cible privilégiée de l’éditeur, tandis que dans les grandes entreprises c’est la vente de produits périphériques qui sera accentuée.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte