L'Usine Matières premières

Nicolas Sarkozy retournera à Gandrange

Publié le

Nicolas Sarkozy dément que l'Etat se soit désengagé du dossier Gandrange. « Quand on dit que je n'ai pas tenu promesse, c'est faux! C'est un mensonge! », a déclaré hier soir le chef de l'Etat au cours du programme spécial « Face à la crise », dans lequel il s'exprimait sur les mesures de relance de l'économie.

Interrogé sur les aides de l'Etat à ce site lorrain d'ArcelorMittal, sous le coup d'une importante restructuration, le Président a cité trois mesures « scrupuleusement respectées » : « 30 millions d'euros injectés dans le site, 10 millions de mieux de la part du groupe ArcelorMittal et la création d'une école de formation. Il a par ailleurs indiqué que Gandrange pourrait également accueillir un site de captage et de stockage de CO2, bien que l'Allemagne se soit également portée volontaire pour accueillir cette installation. « Je retournerai sur le site », a ajouté Nicolas Sarkozy.

Des assurances qui n'ont forcément pas convaincu les salariés : « A l'origine, c'étaient 34 millions d'euros investis avec 124 emplois assurés. Aujourd'hui, c'est 30 millions et 119 emplois », déclare Jacky Mascelli, délégué CGT à Gandrange. « Sur le centre technique de formation, dont Sarkozy a parlé ce soir, qui doit former des jeunes aux métiers de la sidérurgie: les promesses du président s'élevaient à 5 millions d'euros et 120 jeunes formés, on prévoit maintenant 2 millions d'euros et 20 jeunes aujourd'hui. Sarkozy a menti ».

Le Président s'était rendu à Gandrange il y a exactement un an, peu après l'annonce d'une restructuration de ce site lorrain par la direction d'ArcelorMittal. Il s'était alors engagé à ce que l'Etat prenne en charge « tout ou partie des investissements nécessaires" pour maintenir l'activité du site. Quelques jours plus tard, cependant, la firme sidérurgique confirmait la suppression de 575 des 1108 emplois de l'usine. Un dénouement qui avait fait parler syndicats et élus locaux d'une « trahison » de la part du chef de l'Etat.

Dominique Albertini

L'édition 2008-2009 de « L'ATLAS DES USINES » est parue. Ce hors-série annuel de « L'Usine Nouvelle » propose le classement de 3 785 sites de production de plus de 85 salariés implantés en France. Il est en vente à notre librairie. Pour le commander en ligne, cliquez ici.

 


Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte