Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Nicolas Sarkozy regrette de n'avoir pas fait de la compétitivité une priorité

, ,

Publié le

A l'occasion de son retour sur la scène publique devant les membres du bureau politique élargi de l'UMP, Nicolas Sarkozy a esquissé un début d'autocritique au sujet de la compétitivité. Un thème sur lequel la droite aurait, selon lui, dû réfléchir "avant", d'après des propos rapportés par des membres de l'UMP.

Nicolas Sarkozy regrette de n'avoir pas fait de la compétitivité une priorité © Elysée

Priorité du gouvernement de Jean-Marc Ayrault, la compétitivité aurait dû être un thème clé du quinquennat de Nicolas Sarkozy. L'ancien locataire de l'Elysée l'a lui-même souligné à l'occasion de son passage devant les principaux ténors du parti réunis à huis clos lundi 8 juillet.

L'ex-chef de l'État a notamment fustigé le principe de précaution, "sans doute" au départ une "très bonne idée mais pervertie car c'est un principe qui interdit, et pas qui autorise".

"Il faudra que vous réfléchissiez... Sans doute, vois-tu Jean-François (Copé), vois-tu François (Fillon), aurions-nous dû le faire avant, à la question clé : comment redonner de la compétitivité à notre pays?", a enchaîné l'ancien chef de l'État selon des propos rapportés à l'AFP par des membres de l'UMP.

Comment "attraper une partie de la croissance mondiale" ?

"On me dit il y a une crise économique (....) J'ai du mal à en percevoir les contours", a-t-il ajouté avant de poursuivre : "Les États-Unis, vous n'y avez pas été depuis longtemps! L'Asie, L'Afrique, qui s'éveille chaque jour davantage, quelle bonne nouvelle! L'Amérique latine, débordante de dynamisme! Et même l'Europe !" Évoquant un taux de croissance mondiale compris entre 3 et 4%, Nicolas Sarkozy a martelé que "la question qui se pose, c'est quelle part en aura la France, comment en attirer, en attraper une partie".

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle