Economie

Nicolas Sarkozy parle de chômage et évoque des solutions

Publié le

Le président de la République, en visite dans les Vosges, a relativisé les mauvais chiffres du chômage. Pour lutter contre ce fléau, il propose de la "ténacité".

Nicolas Sarkozy parle de chômage et évoque des solutions © Europeanpeopleparty - Flickr - C.C.

"Clairement, les chiffres ne sont pas bons. Comment pourraient-ils l'être dans le contexte de la crise économique et financière mondiale ?" Attaqué par l'opposition sur le thème du chômage, Nicolas Sarkozy a rappelé les aspects positifs de son bilan, comme la hausse du nombre de créations d'emplois (+ 120 000 sur les six premiers mois de 2011).

Le président de la République a également établi un lien entre chômage et démographie, comme l'avait fait quelques jours plus tôt son secrétaire d'état Frédéric Lefèbvre. "Une population active qui augmente chaque année de 150 000 personnes (...) c'est bien pour le financement de notre régime de retraite", mais "avant de faire reculer d'un seul le nombre de chômeurs, il faut trouver 150 000 emplois pour les 150 000 nouveaux" a t'il déclaré.

Optimisme et ténacité

"Je crois qu'on peut être optimiste", a-t-il cependant assuré. Les marges financières sont très réduites, mais le chef de l'Etat espère reproduire la réussite de l'Allemagne, avec laquelle il veut "converger pour créer au coeur de l'Europe une zone de stabilité".

Point important de sa démonstration : Nicolas Sarkozy a mis en avant un nouveau principe: la ténacité. "L'important, c'est la ténacité (...) on n'y serait pas arrivé en Libye sans ténacité, et bien on mettra la même ténacité sur l'emploi, sur la compétitivité de la France", a-t-il conclu.

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

02/09/2011 - 18h37 -

Paroles, paroles.... S'il avait de bonnes recettes contre le chômage ou pour diminuer l'endettement de la France pourquoi ne les a-t-il pas appliquées, pendant qu'il était ministre du budget, ou ministre des finances ou Président de la République. Se souvient-il qu'il a occupé ou occupe encore ces fonctions ?
Répondre au commentaire
Nom profil

02/09/2011 - 17h57 -

ce n'est pas à 6 mois des elections qu'il faut promettre, rien de bon n'a été fait pour l'emploi des bons à rien ce president et son gouvernement de guignols
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte