Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Nicolas Sarkozy parie sur l'avenir du programme Ariane

Publié le

500 millions d'euros issus du grand emprunt seront attribués au programme spatial.

Nicolas Sarkozy parie sur l'avenir du programme Ariane © CNES

"L'ambition française dans le domaine spatial reste une priorité absolument stratégique." Le président de la République a annoncé que 500 millions d'euros du grand emprunt seront alloués au secteur spatial. La moitié de cette somme servira à développer une nouvelle version d'Ariane 5.

La modernisation du lanceur n'est pas encore acquise. La décision finale doit être prise en 2012, au cours d'une conférence ministérielle de l'Agence spatiale européenne. La France y défendra la modernisation du lanceur d'Arianespace. Au final, l'Etat aura investit 170 millions d'euros dans ses pré-études pour Ariane 5 ME (midlife evolution).

L'objectif est d'arriver à un lanceur plus petit (transport d'un satellite contre deux pour la fusée actuelle), plus flexible (entre 3 et 8 tonndes de charge utile) et donc plus économe. Ce projet coordonné par le CNES regroupe les principaux acteurs français du secteur, comme EADS Astrium ou Safran Snecma.

"L'investissement dans les études préliminaires a également pour objectif de bien positionner les industriels français" en vue de la future répartition du plan de charge, précise Jan Droz, responsable des programmes de lanceurs pour le CNES. Le principe de "juste retour industriel" répartit la charge industrielle des projets spatiaux européens en fonction de l'investissement réalisé par chaque état. Concernant les lanceurs, la France assure généralement 50% des budgets, et l'Allemagne 30%.

Selon le président du CNES, Yannick d'Escatha, 1,5 milliards d'euros d'investissement seront nécessaires à la mise au point d'Ariane 5 ME. Cette nouvelle version devrait être industrialisée en 2016. Les ingénieurs de recherche du secteur spatial seront alors disponibles pour lancer le prochain grand chantier: Ariane 6.




 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle