Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Nicolas Sarkozy: le Président des usines

Publié le

Mais que vient faire le président de la République dans ce dossier de « L'Usine Nouvelle » consacré à ceux qui feront cette année l'industrie ? Eh bien, précisément, s'il est une personnalité qui, à elle seule, peut infléchir le cours des événements en 2010 et au-delà, c'est bien lui. Nicolas Sarkozy, qu'on l'apprécie ou non, a lancé « les états généraux de l'industrie ». Le processus, qui associe industriels, syndicats, élus et experts, doit déboucher sur la définition d'une nouvelle politique industrielle de la France. Ce n'est pas rien. Depuis novembre, des réunions se sont tenues dans toutes les régions. Dans les premiers jours de février (avant la campagne des élections régionales), le chef de l'Etat devrait prononcer un discours que beaucoup de professionnels espèrent décisif, voire fondateur.

Tout se jouera dans l'exécution. Des choix clairs seront-ils effectués, avec de grands projets comparables au TGV ou au programme nucléaire, lancés il y a plusieurs décennies ? La compétitivité sera-t-elle dopée, par une révision de la fiscalité, des cotisations et des règles qui s'imposent aux entreprises industrielles ? Le regard des Français sur leurs usines - trop polluantes, trop bruyantes, trop fatigantes ! - sera-t-il peu à peu modifié ? Nicolas Sarkozy veut être le Président des usines. Celui qui réindustrialisera la France. L'an dernier, il a visité de nombreux sites et fait de nombreuses promesses. Son ministre de l'Industrie, Christian Estrosi, en a écumé des dizaines d'autres. Les services de l'Etat se sont démenés pour éviter la casse. Mais si le Président souhaite qu'au-delà de la bonne volonté, la France garde ses sites, ses ingénieurs, ses techniciens, ses ouvriers, il devra réussir une mission délicate en 2010 : convaincre Angela Merkel et les autres chefs de gouvernement de l'Union qu'une politique industrielle, à l'échelle européenne, constitue l'un des défis économi-ques majeurs pour l'avenir du Vieux Continent.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle