Nicolas Sarkozy contre une réduction de l’impôt sur les sociétés

Invité pour un débat devant la Confédération générale des PME, le président-candidat a indiqué qu’il préférait une baisse des charges pesant sur le travail.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Nicolas Sarkozy contre une réduction de l’impôt sur les sociétés

"Pour moi l'IS n'est pas une priorité par rapport au coût du travail (...) Je n'ai pas les moyens de vous faire une promesse sur l'IS et, en plus, je pense que ce n'est pas pertinent", a défendu Nicolas Sarkozy devant les dirigeants de PME.

Selon lui, une baisse des charges sur le travail serait plus efficiente afin de rendre les entreprises plus compétitives. "La baisse des charges, ça facilite la compétitivité", a-t-il affirmé. Puis d’égratigner son principal adversaire au passage : "J'ai vu que François Hollande proposait une baisse de l'impôt sur les bénéfices. Mais à quoi ça sert si dans le même temps on augmente les charges ?".

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Vers une simplification de la représentation du personnel

Par ailleurs, Nicolas Sarkozy a proposé de fusionner délégués du personnel, comité d'entreprise et comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) dans les entreprises de 50 à 300 salariés.

"Quand on passe de 49 à 50 salariés, tout d'un coup il faut avoir un délégué du personnel, un comité d'entreprise, un comité d'hygiène et de sécurité. Je propose de fusionner ces trois instances de représentation du personnel dans les entreprises de 50 à 300 salariés en une seule instance", a-t-il lancé devant la CGPME.

Il a donc approuvé une proposition de la confédération sur la création d’un "comité des salariés et des conditions de travail".

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS