Quotidien des Usines

Nexter robotise l'assemblage de ses munitions

, , ,

Publié le

Le fabricant de munitions Nexter investit 10 millions d'euros sur son site près de Bourges (Cher). Le but : mieux réagir à la demande. Nexter lance un chantier de dix millions d'euros à La Chapelle-Saint-Ursin, près de Bourges (Cher), pour bâtir une nouvelle usine de 2 000 mètres carrés. Il s'agit de développer l'assemblage de munitions de moyen calibre. La nouvelle chaîne de production sera robotisée.

Nexter robotise l'assemblage de ses munitions © Nexter

Les entreprises citées

Cet agrandissement vient conclure un programme d'investissement de 40 millions engagés depuis 2011 sur les sites de Nexter munitions afin d'automatiser la production, depuis les gros calibres destinés aux chars et aux canons d'artillerie jusqu'aux dispositifs atténués pour le maintien de l'ordre. "Cet effort particulier a pour objectif de rendre l'outil industriel plus réactif", dit Eric Perronno, directeur des projets industriels de Nexter munitions, filiale de Nexter. En clair, comme les conflits se multiplient, et peuvent surgir à tout moment, les fabricants de munitions doivent produire vite. "De plus, ces investissements nous permettent d'améliorer les conditions de travail et notre productivité", résume le dirigeant.

Augmentation de la capacité de production

Le nouvel atelier, comme le reste du site qui occupe 220 hectares, est classé Seveso 2 risque haut. Une double paroi, des merlons, et un positionnement hors de l'agglomération participent à la gestion du risque. "Le parcours de production d'une munition, qui nécessite 40 opérations de fabrication, est réduit de 1,6 kilomètre à 500 mètres", indique Eric Perronno pour illustrer la rationalisation du process.
La capacité de production des munitions de moyen calibre a été progressivement portée de 500 000 unités à 700 000 puis 800 000 par an. La nouvelle usine permettra de pousser jusqu'à un million d'unités.

Basé à Satory (Yvelines), Nexter munitions est implanté à La Chapelle-Saint-Ursin et Bourges pour l'assemblage, la R&D et les services support. L'armurier français dispose d'un atelier de pyrotechnie à Tarbes (Hautes-Pyrénées). Cette filiale emploie 575 salariés, dont une centaine de chercheurs et techniciens à Bourges. Le chiffre d'affaires a progressé de 10 % entre 2013 et 2014, passant de 199 à 220 millions d'euros. Le pôle munitions de Nexter comprend aussi les sociétés belge Simmel et italienne Mecar.

Stéphane Frachet ?

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte