Nexans prévoit des pertes de 110 millions d'euros suite à sa restructuration

Le fabricant de câbles électriques Nexans dit s'attendre à une perte nette de l'ordre de 110 millions d'euros en 2019. La raison? Les coûts liés à son plan de restructuration.

Partager
Nexans prévoit des pertes de 110 millions d'euros suite à sa restructuration
Nexans a déclaré mercredi s'attendre à une perte nette de l'ordre de 110 millions d'euros en 2019 en raison des coûts liés au plan de restructuration du fabricant de câbles électriques, annoncé en novembre dernier. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

Nexans a déclaré le 24 juillet s'attendre à une perte nette de l'ordre de 110 millions d'euros en 2019 en raison des coûts liés au plan de restructuration du fabricant de câbles électriques.

Ces charges ont représenté 182 millions d’euros au premier semestre pour Nexans, qui a ainsi accusé une perte nette de 116 millions au cours de six premiers mois de l'année, sur la base toutefois d'un Ebitda en amélioration de 19% à 153 millions et d'un chiffre d'affaires de 3,43 milliards (+5,0% en organique).

Annoncé en novembre dernier, le plan "New Nexans" s'est traduit par une amélioration de la marge d’Ebitda de 48 millions d’euros au premier semestre, selon le groupe.

En février dernier, Nexans avait présenté des résultats financiers en baisse pour 2018, en ligne avec son avertissement sur résultat de novembre dernier. Son nouveau PDG, Christopher Guérin, maintient le cap de la transformation du câblier, assurait-il dans une interview à L'Usine Nouvelle:

A LIRE AUSSI

"Notre croissance se fera par la valeur", juge Christophe Guérin, DG de Nexans

Optimiste côté Ebitda

Nexans se déclare ainsi optimiste sur ses perspectives d'Ebitda pour 2019, désormais attendu entre 360 et 390 millions d’euros contre 325 millions un an plus tôt.

Le titre du groupe a regagné plus de 25% en Bourse depuis le début de l'année après avoir perdu plus de la moitié de sa valeur en 2018 en raison de ses difficultés.

A LIRE AUSSI

Vendre des services et pas seulement des câbles, le défi du nouveau Nexans

avec Reuters (Jean-Michel Bélot, édité par Bertrand Boucey)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

92 - ONERA

Etudes, fabrication et installation d'une centrale d'air sur le site du Fauga-Mauzac (31)

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS