Nexans embobinerait les câbles Draka

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Nexans embobinerait les câbles Draka

Le Français Nexans, numéro un mondial des câbles, pourrait acquérir une part majoritaire de son concurrent hollandais Draka (2 milliards d’euros en 2009). Les 43,9% convoités par Nexans sont détenus par la famille Fentener van Vlissingen via le fonds d’investissement Flint Beheer, qui souhaite désormais se désengager du groupe. Si la rumeur se confirme, restera aux deux acteurs à tomber d’accord sur un prix. Draka exigerait entre 17 et 18 euros par action – ce qui le valoriserait à 850 millions d’euros - alors que Nexans ne serait pas prêt à offrir plus de 15 euros.

Contacté par la rédaction, Nexans se refuse à tout commentaire. De son côté, l’Italien Prysmian à qui l’on prêtait les mêmes intentions, a démenti être intéressé. Les deux fabricants avaient été à deux doigts de fusionner l’an dernier, mais n’étaient finalement pas tombés d’accord.

Alors qu’il est principalement implanté sur les marchés de l’énergie et du transport, Nexans aurait exprimé dès la semaine dernière des envies de diversification. Le Français, dont le chiffre d'affaires du premier semestriel était en repli de 5,3% début 2010 à 2,1 milliards d'euros, aurait également des velléités d’implantation en Chine. Une prise de position majoritaire dans Draka exaucerait d’un seul coup les deux vœux du Français puisque le Hollandais réalise 32% de son chiffre d’affaires dans des câblages spécialisés pour l’automobile, l’aéronautique et l’industrie et 36% dans les communications en particulier via la fibre optique. En bonus, il dispose de plusieurs co-entreprises dans l’Empire du milieu. Draka serait dont une très bonne prise.

Emmanuelle Delsol

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS