NewWind : l'arbre à vent n'a pas pris racine... pour l'instant

Encensée par les investisseurs, recouverte de prix et bénéficiant de plusieurs dizaines de commandes, la start-up NewWind semblait sur la bonne voie pour atteindre la dernière étape de sa création : l'industrialisation. Et pourtant, l'entreprise vient d'être placée en liquidation judiciaire. Les arbres à vent ont peut-être poussé un peu trop vite pour l'équipe de NewWind.

Partager
NewWind : l'arbre à vent n'a pas pris racine... pour l'instant
Sans usine pour le produire en série, l'arbre à vent reste encore trop cher pour se montrer compétitif.

« Depuis le 8 mars au soir, je n'ai plus aucune influence sur le devenir de mon entreprise. » La détresse de Jérôme Michaud Larivière, fondateur de NewWind est palpable. Son entreprise vient d'être placée en liquidation judiciaire après avoir été mise sous contrôle judiciaire en décembre dernier, à la demande de son fondateur. La cause de ces déboires : une dette de 1,8 million d'euros sans investisseur pour la résorber et un coût de constrution encore trop important. Pour l'inventeur de l'arbre à vent, la situation est ubuesque. « Nous avons créé de la valeur, le carnet de commandes est rempli et de nouveaux clients sont intéressés, mais ce sera le racheteur potentiel qui récoltera le fruit de ces efforts. »

L'entreprise aurait-elle grandi trop vite ? « Oui, on peut le présenter comme ça », admet Jérôme Michaud Larivière. En fait, c'est la dernière marche de la création de start-up qui a été manquée. Celle de l'industrialisation. Depuis 2013, 7 arbres ont été installés. Des prototypes vendus à des collectivités et à de grandes entreprises comme Engie. Mais depuis, tout s'est accéléré et il y a également 23 acomptes de commande dans les caisses et des dizaines de commandes en attente. « C'est le lot des start-up », explique l'inventeur. « La progression n'est pas linéaire, il y a des sauts à faire. Et puis, nous avons peut-être été assoupis par le succès des prix, des bons commentaires des investisseurs et l'emballement médiatique. Finalement, on a raté le passage industriel. » Un industriel français spécialisé en mobilier urbain serait potentiellement intéressé par le rachat de NewWind. Rien n'a été validé par le juge pour l'instant mais l'inventeur de l'arbre à vent continue d'espérer le meilleur pour son entreprise.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Auditeur QSE (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 23/06/2022 - CDI - Aix en Provence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

28 - LE COUDRAY

Mise en conformité de 2 salles de césarienne au bâtiment Pôle Femme Enfant du Centre Hospitalier de Chartres.

DATE DE REPONSE 09/09/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS