Neurosciences : Pfizer et Bain Capital créent Cerevel Therapeutics

Le géant pharmaceutique américain et la société privée d'investissement Bain Capital ont annoncé la création d'une société biopharmaceutique spécialisée dans les troubles du système nerveux, Cerevel Therapeutics. Cette dernière héritera de plusieurs composés de Pfizer, qui met fin à sa recherche dans les neurosciences.

Partager
Neurosciences : Pfizer et Bain Capital créent Cerevel Therapeutics
The Pfizer logo is seen at their world headquarters in New York in this April 28, 2014 file photo. U.S. drugmaker Pfizer Inc is expected to report Q1 earnings on April 28, 2015. REUTERS/Andrew Kelly/Files GLOBAL BUSINESS WEEK AHEAD PACKAGE - SEARCH "BUSINESS WEEK AHEAD APRIL 27" FOR ALL IMAGES

La société privée d'investissement Bain Capital et Pfizer ont annoncé la création de Cerevel Therapeutics, une nouvelle société biopharmaceutique centrée sur le développement de candidats médicaments pour traiter les troubles du système nerveux central. Bain Capital Private Equity et Bain Capital Life Sciences ont engagé 350 millions de dollars dans la nouvelle société. Une somme à laquelle pourra s'ajouter, si nécessaire, un capital supplémentaire. Pfizer détiendra, quant à lui, 25 % du capital de Cerevel. Morris Birnbaum, vice-président senior et directeur scientifique de la médecine interne de Pfizer, et Doug Giordano, senior-vice président du développement commercial à l'international de Pfizer, feront partie du comité de direction de Cerevel, tout comme Adam Koppel et Chris Gordon, directeurs généraux de Bain Capital. Pfizer et Bain Capital aideront la nouvelle société, qui sera basée à Boston (États-Unis), à recruter une équipe de scientifiques spécialisés dans le système nerveux central ainsi que des cadres supérieurs du domaine des sciences du vivant. Ces derniers devront être dotés d'une solide expérience dans le développement clinique de thérapies potentielles pour les patients atteints de maladies neurologiques et neuropsychologiques.

Cerevel hérite de plusieurs composés de Pfizer

Pfizer a fourni à Cerevel un portefeuille pré-commercial incluant trois composés au stade clinique et plusieurs composés précliniques conçus pour cibler une large gamme de troubles du système nerveux central, dont la maladie de Parkinson, Alzheimer, l'épilepsie, la schizo-phrénie et l'addiction. Les deux éléments les plus avancés du portefeuille de Cerevel sont un agoniste partiel D1, qui devrait entre en phase III en 2019 pour le traitement des symptômes de la maladie de Parkinson, ainsi qu'un agoniste GABA 2/3 prêt pour la phase II, qui sera initialement étudié pour lutter contre l'épilepsie. Cerevel dispose également de programmes actifs en développement précoce et d'un programme de recherche en neuro-inflammation. « Nous sommes ravis que Cerevel continue de développer les composés de Pfizer », a déclaré Morris Birnbaum. En janvier dernier, le laboratoire américain annonçait en effet qu'il mettait fin à sa recherche sur les maladies d'Alzheimer et de Parkinson, afin de se focaliser sur d'autres domaines, ce qui devrait entraîner la suppression de 300 emplois dans le Massachusetts et le Connecticut (États-Unis, CPH n°828). Pour Pfizer, placer ses atouts en neurosciences dans une société spécialisée dans les troubles du système nerveux central Cerevel représentait ainsi « l'étape suivante optimale ». Si le géant américain a abandonné la recherche dans les neurosciences, il continue cependant d'investir dans ce domaine. En juin, il annonçait en effet qu'il envisageait d'injecter 600 M$ supplémentaires dans son fonds de capital-risque, Pfizer Ventures, et qu'environ 25 % du capital disponible serait consacré à de jeunes sociétés spécialisées dans le domaine des neurosciences (CPH n°847).

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 27/06/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

11 - Castelnaudary

Réhabilitation d'une partie du bâtiment E du site Andréossy en second restaurant scolaire

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS