NetOil refait une offre pour la reprise de Petroplus Petit-Couronne

Le 16 octobre, le tribunal de commerce de Rouen a prononcé la liquidation de la raffinerie normande mais a accordé un délai jusqu’au 5 novembre pour trouver un repreneur.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

NetOil refait une offre pour la reprise de Petroplus Petit-Couronne

Le pétrolier NetOil, basé à Dubaï, n'a pas dit son dernier mot dans le dossier Petroplus Petit-Couronne. Son offre de reprise du site de Haute-Normandie a été éconduite par le tribunal de commerce de Rouen le 16 octobre dernier.

Pour autant, il vient d'annoncer dans un communiqué conjoint avec l'intersyndicale de la raffinerie sa décision de "déposer un nouveau dossier" de reprise avant la date limite du 5 novembre.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Cela donnera le temps de répondre aux interrogations du tribunal et d'obtenir les réponses des différentes administrations", est-il précisé dans ce texte communiqué à l'AFP ce 18 octobre.

"L'intersyndicale du site, s'étant toujours positionnée sur une cession industrielle du site, soutient la proposition de NetOil", précise le communiqué cosigné par Dominique Paret, représentant NetOil en France, et l'intersyndicale CGT-CFE/CGC-CFDT.

Lors de l'énoncé de la liquidation de la raffinerie, le tribunal de commerce de Rouen avait estimé que NetOil n'avait pas démontré ses capacités financières.

Le communiqué commun rassure sur ce point : "Le groupe NetOil fera venir à la barre le jour de l'audience le partenaire signataire du contrat de façonnage ainsi que les partenaires coréens qui financeront la modernisation de la raffinerie", assurent le groupe et l'intersyndicale dans leur communiqué commun.

"Rien ne doit faire obstacle à un avenir industriel du site et à la sauvegarde de plus de 2.000 familles. Nous demandons aux pouvoirs publics qui déclarent vouloir notre sauvetage, de faire le nécessaire pour faire aboutir ce projet", souligne le texte.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS