Netflix supprime la scène de suicide polémique de la série "13 Reasons Why"

ATLANTA, Géorgie (Reuters) - Netflix a décidé de retirer de la série à succès "13 Reasons Why" une scène controversée qui montre le suicide d'une jeune fille, a annoncé mardi la plateforme de vidéo à la demande qui dit avoir suivi l'avis d'experts médicaux.
Partager
Netflix supprime la scène de suicide polémique de la série
L'équipe de "13 Reasons Why" à Los Angeles. Netflix a décidé de retirer de la série à succès "13 Reasons Why" une scène controversée qui montre le suicide d'une jeune fille, a annoncé mardi la plateforme de vidéo à la demande qui dit avoir suivi l'avis d'experts médicaux. /Photo d'archives/REUTERS/Danny Moloshok

La série, adaptée du roman éponyme, met en scène le suicide d'une adolescente, Hannah, dans le dernier épisode de la saison 1, avec une séquence où elle s'ouvre les poignets dans une baignoire.

Le géant américain de la vidéo a déclaré sur Twitter que, sur les conseils d'experts médicaux, il avait "décidé avec le créateur Brian Yorkey et les producteurs de '13 Reasons Why' de modifier la scène dans laquelle Hannah se suicide".

Dans un communiqué envoyé mardi par courriel, une porte-parole de Netflix ajoute : "Beaucoup de jeunes nous ont dit que '13 Reasons Why' les a encouragés à parler de problèmes difficiles comme la dépression et le suicide."

La décision de la plateforme a été saluée par plusieurs associations, dont l'Association américaine de prévention du suicide et le Parents Television Council, qui réclamait à l'origine l'arrêt de la série en l'accusant de glorifier le suicide chez les jeunes.

Une étude commandée par les National Institutes of Health (NIH) a révélé une augmentation de 28,9% du taux de suicide chez les jeunes Américains âgés de 10 à 17 ans en avril 2017, soit un mois après la sortie de la saison 1 de la série.

Entre avril et décembre 2017, l'étude a recensé dans cette tranche d'âge 195 décès par suicide de plus que les estimations basées sur les cas antérieurs.

Les chercheurs ont néanmoins souligné les limites de leur étude, en insistant sur le fait qu'ils ne pouvaient pas établir un lien de causalité direct entre la diffusion de "13 Reasons Why" et la hausse du taux de suicide, ni exclure d'autres facteurs.

(Rich McKay; Emma Cruz pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS