Netatmo décroche aisément 4,5 millions d’euros

Nouvelle star française des objets connectés, Netatmo a levé 4,5 millions d’euros auprès d’Iris Capital, du FSN PME et de Pascal Cagni, administrateur de Vivendi et ancien Vice-président d’Apple Europe.

Partager
Netatmo décroche aisément 4,5 millions d’euros

Tout semble sourire à Fred Potter pour sa nouvelle aventure entrepreneuriale. Pour sa première levée de fonds, Netatmo récolte 4,5 millions d’euros auprès du fonds Iris Capital, du FSN PME (Fonds pour la société du numérique issu des investissements d’avenir) et de Pascal Cagni, administrateur de Vivendi et Kingfisher, ancien vice-président et directeur général d’Apple Europe, Moyen-Orient, Inde et Afrique. L’entreprise, créée en 2011, commercialise depuis l’été 2012 la toute première station météo personnelle connectée, qui mesure aussi la qualité de l’air et l’ambiance sonore, en utilisant un iPhone comme interface. Le produit avait déjà décroché trois prix au CES 2013, à Las Vegas. Elle est déjà commercialisée dans les Apple stores en Europe et Amérique du Nord, sur amazon.com, à la Fnac en France, et sur le réseau Brownstone aux États-Unis, et bientôt également en Suisse et en Allemagne.

Frédéric Potter a investi deux millions de son argent personnel au capital de Netatmo pour financer la R&D et l’acquisition de tout l’outillage nécessaire au développement du premier produit - la fabrication en volume étant sous-traité. "La levée de fonds va servir à continuer nos investissements sur de nouveaux produits, dont l’un devrait être annoncé avant fin 2013, explique Fred Potter. Il va surtout financer les besoins en fonds de roulement pour aller vendre le produit en Chine et Japon."

Pour séduire les investisseurs, Fred Potter semble avoir eu la partie facile. "J’ai une longue histoire avec Iris, qui avait investi dans ma première start-up CIRPAK, spécialisé dans la téléphonie sur ADLS. Et le fonds avait fait une bonne affaire lorsque l’entreprise a été vendue à Thomson. Ils m’ont suivi dans cette nouvelle aventure", raconte l’entrepreneur.

L’entreprise, basée à Paris, compte aujourd’hui 20 personnes, dont un tiers d’étranger (Europe de l’Est et Afrique du Nord), pénurie de compétence dans le numérique oblige. Ils devraient être une trentaine d’ici à fin 2013.

Aurélie Barbaux

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Ingénieur Sûreté de Fonctionnement - Assurance qualité Logiciel (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 26/07/2022 - CDI - La Défense

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS