Net repli en vue en Europe, les "techs" sous pression

par Blandine Henault

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Net repli en vue en Europe, les
Les principales Bourses européennes sont attendues en nette baisse mardi à l'ouverture. Les contrats à terme signalent un repli de 1,28% pour le Dax à Francfort, de 1,29% pour le FTSE à Londres et de 1,4% pour l'EuroStoxx 50. De premières indications disponibles donnent par ailleurs le CAC 40 parisien en baisse de 1,09% à l'ouverture. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en nette baisse mardi à l'ouverture, dans le sillage du mouvement de vente à Wall Street sur les valeurs technologiques alors que les craintes d'une poussée inflationniste ont repris le dessus.

Les contrats à terme signalent un repli de 1,28% pour le Dax à Francfort, de 1,29% pour le FTSE à Londres et de 1,4% pour l'EuroStoxx 50.

De premières indications disponibles donnent par ailleurs le CAC 40 parisien en baisse de 1,09% à l'ouverture.

Le rebond de la demande attendu avec la reprise post-COVID se heurte à une offre limitée des ressources de base et aux difficultés sur les chaînes d'approvisionnement, ce qui contribue à nourrir les interrogations sur l'inflation, à l'approche de la publication de l'indice américain des prix à la consommation, mercredi, et de celle des prix à la production, le lendemain.

Ces craintes d'une accélération de l'inflation, susceptible de pousser la Réserve fédérale à resserrer sa politique monétaire, pèsent en particulier sur les grandes valeurs technologiques aux valorisations très tendues. Le Nasdaq a plongé de 2,55% lundi soir à New-York et les futures sur l'indice signalent un repli de 1% à l'ouverture mardi.

LES VALEURS A SUIVRE :

A WALL STREET

L'indice Dow Jones, qui s'envolait à l'ouverture vers un nouveau plus haut historique pour la quatrième séance d'affilée, a finalement cédé 0,1% à 34.742,82 points après un retournement en fin de séance. La casse a été limitée par les valeurs de l'industrie et de la santé.

De son côté, le S&P-500 a perdu 1,04%, à 4.188,51 points.

Aux valeurs, Microsoft, Amazon, Apple et Intel ont abandonné entre 2% et 3%.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo chute de 3,15% à l'approche de la clôture dans le sillage du mouvement de vente sur les valeurs technologiques américaines, auquel s'ajoutent les inquiétudes concernant la dégradation de la situation sanitaire dans le pays.

La Bourse de Hong Kong perd 1,73% avec le recul de la "tech": Tencent perd 1,85% et Alibaba chute de 2,88%.

TAUX/CHANGES

Le retour des craintes inflationnistes ne se traduit pas, pour le moment, par une poussée sur les taux. Le rendement des Treasuries à dix ans est pratiquement inchangé ce mardi, après avoir légèrement progressé la veille, à 1,5968%.

Le dollar est stable face à un panier de devises de référence, les cambistes restant dans l'attente des chiffres de l'inflation aux Etats-Unis.

L'euro progresse légèrement face au dollar, à 1,2142, et la livre sterling se maintient proche d'un plus haut depuis le 25 février face au billet vert, soutenue par l'allégement des mesures sanitaires au Royaume-Uni.

PÉTROLE

Les cours du brut reculent mardi alors que l'opérateur américain d'oléoducs Colonial Pipeline, touché par une cyberattaque qui l'a contraint à fermer un réseau alimentant plusieurs États de l'est du pays, a dit vouloir redémarrer progressivement son service, qui devrait être pleinement opérationnel en fin de semaine.

Le baril de Brent perd 0,86% à 67,73 dollars et celui du brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) abandonne 0,83% à 64,38 dollars.

(Édité par Patrick Vignal)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS