Quotidien des Usines

Nestlé Waters cède la source Quézac au groupe français Ogeu

, , , ,

Publié le , mis à jour le 04/01/2017 À 06H37

TOULOUSE (Reuters) - Nestlé Waters a cédé la source Quézac et son unité d’embouteillage en Lozère au groupe français Ogeu, annonce mardi la division eau du groupe agroalimentaire Nestlé. Les deux groupes étaient en négociations exclusives depuis le mois d'octobre.

Nestlé Waters cède la source Quézac au groupe français Ogeu
Vittel est une marque de Nestlé Waters. La division eau du groupe agroalimentaire Nestlé annonce mardi avoir cédé la source Quézac et son unité d’embouteillage en Lozère au groupe français Ogeu, avec lequel elle était en négociations exclusives depuis le mois d’octobre.
© Nestlé

Leader français du marché de l’eau embouteillée avec une dizaine de marques d’eau minérale naturelle et de source dont Perrier, San Pellegrino et Vittel pour lesquelles travaillent près de 2 400 personnes, Nestlé Waters France cherchait depuis janvier 2015 à vendre sa filiale Nestlé Waters Supply Centre, qui embouteille l’eau de Quézac.

"L’accord de cession prévoit le transfert de l’ensemble de l’activité de la filiale d’embouteillage lozérienne de Nestlé Waters France au groupe Ogeu avec le maintien de l’emploi. Cette reprise est de nature à pérenniser l’avenir du site et de la marque, à la fois sur le plan marketing, commercial et industriel", précise l’entreprise dans un communiqué.

La cession de Quézac, exploitée depuis 1995 et au chiffre d’affaires annuel de 20 millions d’euros, reflète selon Nestlé Waters France sa "volonté stratégique de concentrer ses moyens sur ses marques phares nationales et internationales".

Outre le maintien des effectifs et des salaires, le projet de reprise d’Ogeu prévoit un investissement industriel de plus de 3 millions d'euros, ainsi qu'un plan de soutien renforcé marketing et commercial de la marque Quézac.

Leader des eaux régionales et quatrième opérateur français d’eau embouteillée, le groupe familial a déjà repris ces dernières années deux sites d’embouteillage de Nestlé Waters France en Bretagne (eau de Plancoët) et en Ile-de-France (eau de Chevreuse).

Pour Reuters, Johanna Decorse, édité par Sophie Louet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte