Nestlé Purina France projette de supprimer 12 % de son effectif industriel

Nestlé Purina Petcare France, la division de nutrition animale du groupe Nestlé, a présenté le 12 février aux syndicats une restructuration comprenant 231 suppressions d’emploi sur un effectif industriel de 1 289 salariés. La direction souhaite mettre en place avec les syndicats un plan de départs volontaires.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Nestlé Purina France projette de supprimer 12 % de son effectif industriel

Nestlé Purina Petcare France, la division de nutrition animale du groupe Nestlé installée à Noisiel (Seine-et-Marne) a annoncé mardi 12 février dans un communiqué avoir présenté aux partenaires sociaux un plan de "transformation de ses activités industrielles françaises" comprenant la suppression de 231 postes sur trois ans sur ses cinq usines de l’hexagone. Ces usines qui fabriquent soit des croquettes (aliments secs) soit des portions repas (aliments humides) pour chiens et chats, emploient 1 289 salariés sur un total de 1 847. La direction de Nestlé Purina France précise qu’elle va "engager une négociation avec les partenaires sociaux pour définir les modalités d’un plan de départ volontaires".

Dans le détail, 70 postes seraient supprimés sur le site de Veauche (Loire) qui emploie 431 salariés (fabrication de portions repas en boîtes et en sachets), 49 à Montfort-sur-Risle (Eure) qui emploie 166 salariés (croquettes), 47 à Aubigny (Somme) qui emploie 276 salariés (portions repas), 47 à Quimperlé (Finistère) qui emploie 112 salariés (croquettes) et 18 à Marconnelle (Pas-de-Calais) qui emploie 304 salariés (croquettes).

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La direction de Nestlé Purina France explique la réduction de voilure par la nécessité de renforcer sa compétitivité dans un "nouvel environnement de marché" lié, selon elle, à la pression des prix à la baisse, à une concurrence accrue et au développement de l’e-commerce.

A l’occasion de la présentation de ses résultats jeudi 14 février, Nestlé Purina France devrait annoncer une croissance stable pour 2018 par rapport à 2017 - autour d’un milliard d’euros de chiffre d’affaires – alors que les résultats des années précédentes étaient fortement positifs. "Mais nous tenons à conserver notre dispositif industriel français", a indiqué un porte-parole à l’Usine Nouvelle. "Nous avons investi 200 millions d’euros dans nos usines françaises au cours des 5 dernières années".

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS