Nestlé pourrait fusionner son activité crèmes glacées avec R&R

Le géant agroalimentaire Nestlé a confirmé avoir engagé des discussions avec R&R Ice Cream pour fusionner leurs activités de crèmes glacées à l'international. 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Nestlé pourrait fusionner son activité crèmes glacées avec R&R
Nestlé, qui se recentre sur ses marques les plus rentables, est en "discussions avancées" pour fusionner ses activités de crèmes glacées à l'international avec R&R Ice Cream, contrôlée par le fonds d'investissement français PAI. /Photo prise le 19 février 2015/REUTERS/Denis Balibouse

Nestlé est en "discussions avancées" pour fusionner ses activités de crèmes glacées à l'international avec R&R Ice Cream, contrôlée par le fonds d'investissement français PAI, a dit lundi le géant mondial de l'agroalimentaire, lequel se recentre sur ses marques les plus rentables.

Nestlé, qui confirme ainsi une information rapportée par Reuters sur des discussions avec R&R en vue de la formation d'une coentreprise de 3 milliards d'euros, apportera ses activités de crèmes glacées en Europe, en Egypte, aux Philippines, au Brésil et en Argentine ainsi que ses activités de surgelés en Europe à l'exception des pizzas.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L'activité crèmes glacées de Nestlé inclut ses propres marques nestlé et Mövenpick. Ses activités crèmes glacées aux Etats-Unis ne seront pas concernées par cette opération.

L'ensemble des activités de R&R, le plus important producteur de crèmes glacées sous marque distributeur en Europe, seront apportées à la coentreprise qui sera détenue à parité.

Elle combinera le modèle de production de R&R avec le réseau de distribution de Nestlé avec une présence dans plus de 20 pays et plus de 10 000 salariés.

PAI avait acheté R&R Ice Cream à Oaktree Capital Management pour 850 millions d'euros en 2013.

Le marché des crèmes glacées est confronté à un changement des habitudes des consommateurs qui se tournent vers des produits considérés comme plus sains, moins industriels et plus haut de gamme.

Nestlé et son concurrent Unilever contrôlent le tiers environ du marché mondial des crèmes glacées, évalué à 67 milliards de dollars par an.

Le géant suisse a vu sa part de marché décliner, passant de 12,8% en 2010 à 10,8% actuellement, et son chiffre d'affaires est désormais plus de moitié inférieur à celui d'Unilever, selon le cabinet d'études de marché Euromonitor.

(Reuters, par Freya Berry et Martinne Geller)

Partager

NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS