Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

Nestlé perd une bataille dans la guerre des dosettes de café

Elodie Vallerey , ,

Publié le

Dans la bataille entre Nestlé et ses concurrents, le tribunal de Düsseldorf a jugé qu'il n'y avait "pas de violation de brevet Nespresso quand un consommateur utilise des capsules d'autres producteurs".

Nestlé perd une bataille dans la guerre des dosettes de café © Sjors et Jennifer - Flickr - CC.

Comme Apple qui joue à qui perd gagne avec Samsung dans chacun des pays dans lesquels le géant américain attaque son concurrent sud-coréen, Nestlé et Ethical Coffee Company (ECC) ne cessent de remporter tour à tour une bataille dans la guerre des dosettes de café.

Le dernier rebondissement en date est, cette fois, en défaveur de Nestlé. Les deux frères ennemis des dosettes à café se sont affrontés à nouveau au tribunal de Düsseldorf, en Allemagne. L'enjeu pour Nestlé : interdire à son concurrent ECC la vente de capsules compatibles avec les machines Nespresso.

Pour résumer les années de bataille juridique entre ces deux géants de l'agroalimentaire suisses, Ethical Coffee voit en ses dosettes un produit original ; Nespresso, une usurpation de ses brevets. A Düsseldorf ce 16 août, Le tribunal de grande instance a décidé que les capsules de café sans licence Nespresso pouvaient continuer à être vendues en Allemagne pour ces machines.

"Il n'y a pas de violation de brevet quand un consommateur utilise des capsules d'autres producteurs" car les dosettes ne forment pas "l'élément clé" des machines Nespresso et ne possèdent pas "la particularité d'une invention", selon le communiqué du tribunal cité par l'AFP.

Les deux sociétés attaquées en Allemagne par Nestlé, dont Ethical Coffee Company, vendent en Allemagne, d'après le communiqué du tribunal, des dosettes avec la mention "utilisables avec les machines Nespresso", à un prix jusqu'à plus de 30 % inférieur aux capsules originales.

Le 26 juin dernier, le Tribunal fédéral suisse avait donné raison au groupe ECC pour commercialiser des capsules de café compatibles avec les machines Nespresso.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle