Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Nestlé Grand Froid stoppera fin mars sa production de plats cuisinés surgelés à Beauvais

, , , ,

Publié le

Le groupe Nestlé qui fabrique à Beauvais (Oise) à la fois des glaces et des plats cuisinés surgelés avec 500 salariés stoppera fin mars son activité de plats cuisinés surgelés (Maggi) qui emploie 120 personnes. Il vient de signer avec les syndicats un accord pour supprimer 170 postes en s’appuyant sur le dispositif de la cessation anticipée d’activité pour les salariés de 57 ans et plus. Il cherche aujourd’hui à améliorer la compétitivité de l’activité glaces, l’usine de Beauvais étant sa plus grosse usine européenne.

Nestlé Grand Froid stoppera fin mars sa production de plats cuisinés surgelés à Beauvais
Plats cuisinés surgelés.
© D.R.

La direction de Nestlé Grand Froid à Beauvais (Oise) a signé, avec trois syndicats sur quatre, l’accord portant sur le "projet de transformation" de ce site bi-activités de 500 salariés. Cet accord découle de la décision du groupe de stopper l’activité de production de plats cuisinés surgelés qui emploie 120 salariés et de réduire en parallèle l’effectif de l’unité de fabrication de "crèmes glacées" de 50 salariés. Soit 170 suppressions de postes au total.

L’accord signé avec les syndicats consiste à faire appel au dispositif de la cessation anticipée d’activité pour les salariés âgés de 57 ans sur la base du volontariat. 80 % des salariés du site de Beauvais sont âgés de cinquante ans et plus, rappelle Patrice Raut, directeur de l'usine. Le site comptera 170 personnes âgées de 57 ans en 2015, précise-t-il. L’accord signé permet, selon lui, de supprimer 170 postes de travail "sans aucun licenciement".

Revenant sur la décision de fermer l’activité de plats cuisinés surgelés, il indique que "ce marché est en perte de vitesse depuis dix ans avec des prix tirés vers le bas". En l’espace de cinq ans, "la production de l’usine est passée de 10 000 tonnes par an à 4 000 tonnes en 2013". Si elle n’est pas la cause de la désaffection du consommateur pour le hachis surgelé, l’affaire de la viande de cheval n’a pas contribué à redresser la conjoncture.

Améliorer la compétitivité dans les glaces

La stratégie du groupe Nestlé dans les crèmes glacées va consister à "améliorer la productivité" de l’outil industriel tout en "alignant la production au plus près de la demande". La consommation de glaces ayant principalement lieu à partir d’avril-mai en France, l’usine va s’organiser, en s’appuyant sur l’annualisation du temps de travail, pour produire davantage entre janvier et juin.

Avec 50 millions de litres de crèmes glacées produites par an, l’usine de Beauvais est la plus grosse usine de glaces du groupe Nestlé en Europe sur un total de douze usines. Elle produit sous la marque Nestlé, mais aussi sous les marques Extrême (Beauvais est un centre d’expertise pour les cônes) et La Laitière. Elle fabrique également des mystères et des bûches. A noter que l’usine russe (36 millions de litres par an) est celle qui connait la plus forte progression : + 20 % par an.

Claire Garnier

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle