Nestlé et Coca-Cola vont dissoudre leur coentreprise dans le thé

ZURICH/LONDRES (Reuters) - Nestlé et The Coca-Cola Company mettront fin d'ici début 2018 à leur coentreprise dans le thé et poursuivront des stratégies différentes dans un marché en pleine mutation.
Nestlé et Coca-Cola vont dissoudre leur coentreprise dans le thé
Nestlé et The Coca-Cola Company vont mettre fin à leur coentreprise dans le thé Beverage Partners Worldwide (BPW) à compter du début 2018. /Photo d'archives/REUTERS/Pierre Albouy

Créé en 2001, Beverage Partners Worldwide (BPW) propose des thés glacés à emporter sous la marque Nestea. Elle est âprement concurrencée par Lipton, une coentreprise formée par Unilever et PepsiCo.

En outre, elle doit également faire face aux changements des modes de consommation. Soucieux de leur santé et d'écologie, les consommateurs délaissent en effet de plus en plus les boissons sucrées en bouteille au profit de l'eau.

Nestlé a annoncé le mois dernier une refonte de la marque Nestea, en modifiant à la fois la composition du produit et son emballage.

Les nouvelles boissons Nestea aromatisées aux fruits sont ainsi faites avec du sucre et de la stevia et n'ont pas de sirop de maïs, de colorants et d'arômes artificiels, ni d'ingrédients issus des OGM.

Le marché du thé prêt à boire a évolué et Nestlé croit que le moment est venu de développer Nestea de manière indépendante, a expliqué vendredi le géant alimentaire suisse, pour justifier la dissolution de sa coentreprise, dont le champ d'activité avait déjà été réduit en 2012 à l'Europe et au Canada.

Dans le cadre d'un nouvel accord, le groupe suisse a attribué à Coca-Cola une licence pour fabriquer et distribuer Nestea au Canada, en Espagne, au Portugal, en Andorre, en Roumanie, en Hongrie et en Bulgarie.

La division Nestlé Waters, qui gère la marque Nestea dans plusieurs pays y compris aux États-Unis, gèrera également Nestea dans tous les pays européens non concernés par les accords de licence, a ajouté le groupe suisse.

L'action Nestlé recule de 0,3% à la Bourse de Zurich, contre un repli 0,1% pour l'indice SSMI à 14h10 GMT.

(Michael Shields et Martinne Geller; Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Expert(e) naval - Jauge (F/H)

BUREAU VERITAS - 11/06/2022 - CDI - Saint Herblain

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS