Nespresso : la bataille des dosettes de café débarque en France

La société Ethical Coffee Company (ECC) a décidé d'assigner en justice Nespresso, la filiale de Nestlé, devant le tribunal de commerce de Paris pour concurrence déloyale.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Nespresso : la bataille des dosettes de café débarque en France

Après l'Allemagne et la Suisse, ECC choisit la France pour mener son combat contre Nespresso. L'objet du conflit : les dosettes de café, pour lesquelles la filiale de Nestlé a déposé un brevet dans les années 1970.

ECC vient d'assigner Nespresso en justice devant le tribunal de commerce de Paris pour concurrence déloyale, a-t-il annoncé le 5 décembre dans un communiqué, comme le rapporte l'AFP.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

ECC, société suisse fondée par un ancien dirigeant de Nespresso, dénonce "une campagne de dénigrement systématique de son concurrent opérée à la fois de façon directe (via son Club Nespresso) mais aussi indirecte (via internet et certains distributeurs de machines)".

Une campagne qui, selon le fabricant de capsules de café biodégradables cité par l'AFP, vise "à détourner les consommateurs des capsules (d'ECC), tombant ainsi sous le coup de pratiques commerciales déloyales et trompeuses".

"ECC entend faire cesser ces pratiques illégales et faire valoir les préjudices considérables qu'elle subit de ce fait depuis son arrivée sur le marché des capsules compatibles", assure le communiqué.

En Suisse et en Allemagne, où des procédures ont été lancées par Nespresso pour tenter d'empêcher ses concurrents de commercialiser des dosettes de café compatibles avec ses machines, la justice a donné raison à ECC.

Le tribunal de Düsseldorf a jugé en août qu'il n'y avait "pas de violation de brevet Nespresso quand un consommateur utilise des capsules d'autres producteurs". Le tribunal fédéral suisse a lui aussi donné raison le 26 juin dernier à ECC.

Le marché du café devrait atteindre 8,1 milliards de dollars (6,6 milliards d'euros) d'ici 2014, selon le cabinet Euromonitor.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS