Nespresso et ECC s’affrontent sur le terrain judiciaire en Allemagne

La filiale du groupe Nestlé reproche à son concurrent la vente de capsules de café compatibles avec ses propres machines.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Nespresso et ECC s’affrontent sur le terrain judiciaire en Allemagne

"Nous avons demandé en début d'année au tribunal de Düsseldorf de mettre en place une injonction préliminaire contre ECC pour violation de brevet, a indiqué à l'AFP le 7 juin un porte-parole de Nespresso. Le tribunal a décidé de ne pas encore prendre une décision avant d'avoir auditionné les deux parties. La prochaine audition a été fixée au 24 juillet. Mais il se peut qu'une décision soit rendue à une date ultérieure".

Nespresso espère par ce biais protéger ses droits relatifs à sa propriété intellectuelle en Allemagne. De son côté le groupe EEC se félicite (...) de cette première décision du tribunal de Düsseldorf qui va dans le sens d'une saine concurrence dans le marché et (...) de l'intérêt du consommateur.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Cette annonce fait suite à la décision de l'Office européen des brevets (OEB). Il avait confirmé courant avril la validité d'un des brevets protégeant les dosettes de café Nespresso dans 28 pays d'Europe.

La décision avait été rendue par trois experts de l'OEB chargés d'examiner une requête de l'américain Sara Lee, du français Casino, du suisse Ethical Coffee Company (ECC) et du belge Beyers Coffee qui contestaient la validité du brevet délivré en 2010.

Nestlé est confronté en Europe à plusieurs concurrents commercialisant des dosettes de café compatibles avec les machines Nespresso. Il multiplie donc les procédures judiciaires, afin de protéger ses capsules qui ont dégagé l'année dernière un chiffre d'affaires de 2,5 milliards d'euros.

Le marché du café en portions est en pleine explosion et attire plusieurs fabricants. Il devrait atteindre 6,6 milliards d’euros d’ici à 2014, selon le cabinet Euromonitor.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS