Quotidien des Usines

Neopost industrie supprime 122 emplois dans la Sarthe

,

Publié le

Social


Neopost industrie, filiale du groupe Neopost spécialisé dans les solutions de traitement du courrier, a annoncé la suppression de 122 postes sur 363 dans son usine du Lude (Sarthe), spécialisée dans les machines à affranchir. Selon Jean-Yves Chantepie, secrétaire du comité d¹entreprise, 104 postes de production sont touchés ainsi que 18 postes administratifs. La direction justifie ce plan par la baisse de l'activité du site qui devrait s'accélérer en fin d'année.
L'usine a entrepris en 2002 une mutation de sa production, en remplaçant les anciennes machines électromagnétiques par de nouvelles machines digitales dont l'assemblage nécessite une main d'oeuvre moins nombreuse. Cette évolution a déjà occasionné un premier plan social touchant 65 postes l'année dernière. Neopost industrie a également accéléré sa délocalisation en Chine, mouvement auquel le groupe attribue en partie ses bons résultats 2003, publiés mardi. Neopost affiche en effet un résultat net en progression de 19,7 % à 84 millions d'euros (soit 11,1 % du chiffre d'affaires).
Selon Jean-Yves Chantepie, Neopost veut cantonner l'usine sarthoise aux productions de machines haut-de-gamme. L'unité deviendra par ailleurs le centre logistique du groupe au plan européen, chargé de la personnalisation des machines et de la distribution des pièces détachées et des consommables. Les modalités du plan social seront précisées le 7 avril prochain lors d'un comité central d¹entreprise à Bagneux (Hauts-de-Seine), siège de Neopost SA.
Emmanuel Guimard

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte