Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Neoen inaugure la plus grande centrale solaire d'Europe

Marine Protais , ,

Publié le

Le plus grand parc photovoltaïque d'Europe est inauguré à  Cestas (Gironde), près de Bordeaux, ce  mardi 1er décembre, en pleine COP21. Neoen, le spécialiste de l'énergie renouvelable à l'origine du projet, a pu compter sur le savoir-faire de ses  partenaires Eiffage et Schneider Electric pour la construction de cette centrale hors-norme.


Crédits : Gimball Prod

L'inauguration de la plus grande centrale photovoltaïque d'Europe tombe à pic: le mardi 1er décembre, en pleine COP21. A Cestas (Gironde), près de Bordeaux, plus d'un million de panneaux solaires s'étalent sur 230 hectares. Ils produiront en moyenne 350 gigawattheures (GWh) par an, soit la consommation moyenne de 50 000 foyers.

Optimiser l'espace

Un parc photovoltaïque hors-norme par sa taille, mais surtout par son design. "La plupart des centrale solaires ont tendance à être très étalées et orientées plein Sud. Les rangées de panneaux solaires sont ici resserrées, et orientées est-ouest, explique Xavier Barbado, PDG de Neoen, l'ETI parisienne porteuse du projet et propriétaire à 40% de la centrale. La production d'énergie commence ainsi plus tôt le matin et finit plus tard l'après-midi." Une optimisation de l'espace qui permet de gagner en productivité.

La centrale a nécessité 360 millions d'euros d'investissement. Elle a vu le jour après 10 mois de travaux. "C'est allé plus vite que prévu, affirme Xavier Barbado. Il y a trois ans il fallait compter 12 mois pour construire une centrale solaire 10 fois plus petite que celle-ci." Neoen a pu compter sur le "travail remarquable" de son partenaire Eiffage pour le câblage, sa filiale Clemessy qui a piloté le chantier, et Schneider Electric pour les onduleurs.

Supprimer les gestes inutiles

"Ce chantier marque un pas en avant en terme d'optimisation, insiste le PDG. Par exemple, les panneaux n'ont pas été vissés individuellement. Ils ont été placés par cinq dans des glissières, et seul le dernier a été vissé. Cela a permis de gagner du temps en supprimant des gestes inutiles."


Crédits : Gimball Prod

Les panneaux sont eux made in China, par les groupes Yingli, Trina Solar et Canadian Solar. Un choix industriel, explique le PDG de Neoen. "Ils étaient les seuls à pouvoir nous assurer une très grande quantité de panneaux de qualité homogène." Le dirigeant assure que les panneaux ne constituent pas la majorité de l'investissement. Les autres équipements fabriqués représentent plus de 60% du coût final.

1 milliard d'euros d'investissement d'ici à trois ans

Neoen est une société contrôlée par Impala, le holding de Jacques Veyrat. Elle emploie 100 salariés, et a réalisé 50 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2015. Elle espère doubler ce chiffre en 2016 grâce à un investissement de 650 millions d'euros ces dernières années. Elle prévoit d'investir un milliard d'euros supplémentaires d'ici à trois ans, et travaille actuellement sur deux projets de centrale au Salvador et en Australie.

Marine Protais

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

01/12/2015 - 13h51 -

C'est ça leur progrès ? défigurer les paysages français & en plus le pompon " Les panneaux sont eux made in China "....en France aussi on en fabrique mais il faut tjrs aller vite ....la précipitation n'amène rien de bon !!!
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle