Technos et Innovations

Néo-chimiste : Safechem ne vend plus de solvants mais du nettoyage

Olivier James , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Ne plus vendre un produit, mais commercialiser le service qu'il rend. Dans la chimie, cette idée pourrait être révolutionnaire. Safechem en a fait son coeur de métier depuis sa création en 1992, en Allemagne. Cette filiale à 100% du chimiste américain Dow Chemical vend aux industriels un service de nettoyage et de dégraissage de pièces métalliques par des solvants chlorés. À l'origine de cette innovation ? Le revers du marché des solvants chlorés à la fin des années 1980, pointés du doigt pour leur fort impact sur l'environnement. Deux cadres de Dow Chemical travaillent alors sur le sujet. Comment réussir à vendre moins de produit tout en faisant croître le chiffre d'affaires ? « Ils ont totalement remis en cause le business model classique, explique Marc Quentin, le directeur commercial de Safechem en France. Leur idée a[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte