Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

"Négociation exclusive" pour la cession d'UPM Stracel

, , ,

Publié le

[ACTUALISE] - La papeterie serait reprise par le duo belgo-allemand VPK Packaging Group-Klingele Papierwerke.

Négociation exclusive pour la cession d'UPM Stracel
Site UPM-Stracel de Strasbourg
© UPM-Stracel

Un peu moins d'un an après l'annonce de la mise en vente de la papeterie UPM Stracel de Strasbourg (Bas-Rhin), le groupe finlandais UPM-Kymmene annonce mardi 3 juillet qu'il "entre en négociation exclusive avec VPK Packaging Group NV et Klingele Papierwerke, par le biais de leur joint-venture nouvellement créée, en vue de la cession d’actifs et d’une partie des terrains du site".

"Ces entreprises ont fait une offre ferme pour l’acquisition d’actifs appartenant à UPM. L'offre est subordonnée à la finalisation de l’analyse de la banque mandatée pour le financement de l’opération", précise UPM-Kymmene.

VPK et Klingele indiquent avoir l'intention de transformer la machine à papier, qui produit du papier magazine, afin de convertir le site de Strasbourg en une unité de fabrication d'emballages carton d'une capacité de 300 000 tonnes par an. Selon eux, cette opération nécessiterait un investissement de "plus de 100 millions d'euros" en plus du prix d'acquisition du site.

La production pourrait débuter au second semestre 2013, après douze mois de travaux. Elle serait entièrement réalisée à partir de fibres recyclées, ce qui aura des conséquences sur la filière bois en Alsace, qui alimentait jusqu'ici la papeterie Stracel.

La nouvelle usine emploierait 140 salariés, contre 260 aujourd'hui chez UPM-Stracel. 130 postes seraient réservés aux salariés licenciés par UPM-Kymmene. La procédure d'information et de consultation des représentants du personnel sur le projet de fermeture et le PSE "sera lancée prochainement et devrait être achevée au cours du second semestre 2012", affirme le groupe finlandais.

Le groupe belge VPK, spécialiste de l'emballage, compte 3 000 salariés pour 700 millions d'euros de chiffre d'affaires. Klingele est une entreprise familiale allemande qui produit du carton et des emballages à base de carton ondulé. Elle emploie 1 250 salariés pour 340 millions d'euros de chiffre d'affaires.

UPM prévoit de conserver une partie des actifs immobiliers et des terrains de Stracel afin d'assurer l'éventuelle production de biocarburants de deuxième génération prévue dans le cadre du projet BTL (Biomass to Liquid), en attente de subventions européennes.

Selon le conseil général du Bas-Rhin, ce projet qui nécessite un investissement total d'environ 400 millions d'euros permettrait la création de 67 emplois.

Grève "psychologique" chez UPM-Stracel

Quelques heures après l'annonce de l'ouverture d'une période de négociation exclusive en vue de la cession de la papeterie UPM-Stracel de Strasbourg (Bas-Rhin) à VPK Packaging et Klingele Papierwerke, les 260 salariés ont cessé le travail à l'appel de l'intersyndicale CGT-FO qui évoque un "arrêt psychologique".

"Les salariés ont décidé de ne reprendre le travail que lorsque la direction aura répondu à leurs demandes", affirme un représentant de l'intersyndicale.

Celle-ci réclame notamment que la procédure du PSE ne démarre qu'au mois de septembre, que le groupe finlandais UPM-Kymmene verse à l'issue des indemnités supra-légales, qu'il garantisse le reclassement des salariés sur place ou sur d'autres sites et qu'il octroie "une prime de motivation qui assurera la continuité de la production afin de conserver un collectif de travail et une marche des installations pour l’investisseur".

"Cela fait aussi plus de 10 mois que les salariés sont patients et malgré la situation morale difficile, le site a continué à produire", argumente l'intersyndicale.
 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle