Tout le dossier Tout le dossier

"Ne pas regarder l’âge légal ni bouger les durées de cotisations est irréaliste", selon Pierre Gattaz

Le président du Medef, Pierre Gattaz, défend la position de l’organisation patronale : la réforme des retraites passe par un allongement de 41 à 43 ans de la durée de cotisations et un report de l’âge légal de départ de 62 à 63 ans à partir de 2020. De la "mathématique" selon lui. 

Partager

L'Usine Nouvelle - Pourquoi êtes-vous en désaccord avec les premières options du gouvernement sur les retraites ?

Pierre Gattaz - On veut régler un problème structurel par des solutions à la petite semaine, en taxant. Il faut arrêter de tourner autour du pot. Tous les grands pays ont réglé la question des retraites de façon zen en tenant un discours de vérité aux salariés. On gagne un trimestre d’espérance de vie par an. Dans les années 60 nous avions quatre actifs pour un retraité, aujourd’hui nous avons 1,7 actif pour un retraité. C’est de la mathématique. Ne pas vouloir regarder l’âge légal et ne pas bouger les durées de cotisation avant 2020 c’est irréaliste. Qu’est-ce qu’on fait entre 2013 et 2020, avec 15 milliards par an de déficit ? On va arriver en 2020 avec 200 milliards cumulés. Cela correspond à 10% de dette supplémentaire pour le pays, c’est effrayant. C’est aussi une responsabilité par rapport à nos enfants. On ne va pas leur transférer ce problème. Les Allemands, les Espagnols, les Canadiens ont déjà décalé l’âge à 65 ans minimum et réfléchissent à 67 ans sur un horizon plus lointain. Ce que propose le Medef c’est de passer de 41 à 43 ans de cotisation jusqu’à 2020 et de décaler l’âge légal légal de départ à la retraite à 63 ans en 2020. Nous proposons aussi de revoir l’harmonie entre les régimes des fonctionnaires et du privé. Il n’est pas possible que certains partent à 54 ou 55 ans. Hormis dans certains métiers très pénibles ou des carrières longues mais ces questions ont déjà été traitées dans la loi Fillon.

Comment allonger la durée de cotisations quand les entreprises boudent les seniors ?

D’abord entre 55 et 60 ans, le taux d’activité est dans la moyenne européenne. Là où nous avons un problème c’est dans la tranche 60-65 mais c’est dû à l’âge légal de départ.

Mais environ 30% des personnes ne sont plus en activité au moment où elles liquident leur retraite, les entreprises veulent-elles vraiment faire travailler les seniors ?

Oui les entrepreneurs veulent embaucher y compris des seniors, ils veulent se développer. Le problème c’est la compétitivité du coût du travail. Nous sommes 10% plus cher que les Allemands, 25% plus cher que la moyenne européenne. Un entrepreneur qui veut créer, développer sa start-up, se retrouve en compétition avec des Hongrois, des Espagnols, des Roumains, des Portugais. Il se bat pour maintenir l’emploi en France, notamment des seniors. Moi j’ai 5 usines en France, mais c’est un travail considérable d’innovation, de qualité, de management… Il faut arrêter de penser que tout est de la faute du patron. Il se bat dans la mondialisation. Il a besoin de commandes et d’être compétitif. Comment le faire avec 50 milliards de trop sur les charges et 148 taxes et impôts affectés avant le résultat : taxes locales, territoriales, sur l’affichage, sur la consommation... La créativité fiscale a été démentielle dans notre pays.

Propos recueillis par Anne-Sophie Bellaiche et Pascal Gateaud

1 Commentaire

"Ne pas regarder l’âge légal ni bouger les durées de cotisations est irréaliste", selon Pierre Gattaz

Old worker
27/08/2013 08h:52

Une seule obligation; Taux de chômage des plus de 50 ans à 0. 100% des seniors travaillent au minimum à 2 fois le smic. Les entreprises sont solidairement responsables du chômeurs de plus 50 ans. Une taxe de 100 000 euros par chômeur serait à verser par les syndicats patronaux aux ASSEDIC.

Réagir à ce commentaire

PARCOURIR LE DOSSIER

Social

Les entreprises devront mettre en place un compte pénibilité en 2015

Social

Retraites : une réforme plus politique qu'économique

Social

Réforme des retraites : c’est parti

Social

La CGPME craint un "marché de dupes" sur une éventuelle baisse du coût du travail

Social

La création d'un compte pénibilité à partir du 1er janvier 2015 confirmée

Social

Retraites : la CGT propose de révoir à la baisse les aides aux entreprises

Social

Le gouvernement réfléchit à alléger le coût du travail du financement de la branche famille

Social

Retraites : la CFTC ressort "satisfaite" de son entrevue avec Jean-Marc Ayrault

Social

Pierre Gattaz se félicite d'une "ouverture" du gouvernement sur la baisse du coût du travail

Éco - social

"Aucune modification des règles de calcul des retraites avant 2020", annonce la CFDT

Social

"La réforme des retraites risque d’être insuffisante", craint Laurent Bigorgne, directeur de l’Institut Montaigne. 

Éco - social

Retraites : entre hausse de la CSG ou des cotisations, rien n'est "encore décidé"

Éco - social

Ayrault assure que la pénibilité au travail est "au coeur" du projet de réforme des retraites

Social

Retraites : le Medef propose 44 ans de cotisation dès 2020

Social

Retraites : des paroles en attendant les actes

Emploi

Emploi et retraites au menu de la conférence sociale

Éco - social

Retraites : ce qu'il faut retenir du rapport Moreau

Social

Bruxelles enjoint la France de ramener son système de retraites à l’équilibre pour 2020

Social

Retraites : le Medef plaide pour un allongement de la durée de cotisation

Tout le dossier

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS