L'Usine Auto

Ne pas désespérer PSA Aulnay

, , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Dès les fuites annonçant l'intention de PSA de fermer l'usine d'Aulnay (Seine-Saint-Denis), le président du groupe automobile était convoqué à l'Élysée. Dans le cortège parisien du 1er mai, les salariés étaient propulsés à l'avant par les syndicats. Le lendemain, ils obtenaient la promesse de François Hollande de s'occuper du site, s'il était élu. Que peut faire le nouveau Président, à part maintenir la pression ? Le marché européen n'est plus porteur pour les petites voitures, et l'unité d'Aulnay (3 100 salariés), ne fabrique plus que la C3, dont la production sera arrêtée en 2014. Et après ? La direction n'a fait aucune annonce sur l'avenir de l'usine. Elle présentera sa stratégie commerciale et industrielle en octobre. Il serait plus logique de[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte