Tout le dossier Tout le dossier

Ne m’appelez plus écotaxe, appelez-moi éco-redevance

La mission d’information sur l’écotaxe remettra, mercredi 14 mai, ses conclusions au gouvernement. Elle proposera un maintien de la taxe, avec une exonération des premiers kilomètres, une marche à blanc et un fonds de modernisation pour le transport routier.

Partager
Ne m’appelez plus écotaxe, appelez-moi éco-redevance

Le suspens touche à sa fin. C’est, mercredi 14 mai, que la mission d’information sur l’écotaxe poids lourds de l'Assemblée Nationale rendra son rapport au gouvernement. Selon les informations de L’Usine Nouvelle, elle va proposer le maintien de l’écotaxe, avec quelques aménagements majeurs. Première proposition : l’écotaxe va changer de nom. Elle s’appellera éco-redevance. Pour Bertrand Pancher, membre de la commission et député-Maire (UDI) de Bar-le-Duc (Meuse), "ce n’est pas une taxe, mais une redevance sur le principe du pollueur-payeur".

Deuxième proposition, sans doute la plus importante, la Mission propose l’exonération des premiers kilomètres afin d’épargner les transports de proximité. Pour tenter d’amadouer les opposants à l’écotaxe, elle propose des franchises mensuelles permettant aux transporteurs de ne pas payer s’ils effectuent moins de 400 ou 500 km par mois. L’exonération pour certaines professions n’a pas été retenue car elle aurait été sujette à contestation de la part de ceux qui en auraient été exclus.

L’éco-redevance opérationnelle au 1er janvier 2015

L’idée de régionaliser l’écotaxe a été abandonnée. Par contre, la mission maintient l’idée d’une marche à blanc pendant plusieurs mois afin de prouver qu’elle fonctionne bien. Elle entrerait en service le 1er janvier 2015 avec un montant inchangé et un réseau identique. Dernière mesure phare proposée, un fonds de modernisation du transport routier proche du modèle allemand doit permettre de moderniser la flotte avec des véhicules neufs et moins polluants.

Toutes ces mesures sont proches des idées défendues par la dernière personnalité reçue par la commission, clôturant les vingt-deux auditions. Le ministre des Finances et des Comptes publics, Michel Sapin, a rappelé quelques principes qu’il considérait comme non-négociables. "Nous n’irons pas chercher ailleurs l’argent qui manque" avait-il résumé. Pour lui, il est exclu de choisir une solution qui utiliserait un financement externe ou qui passerait par la création d’un impôt supplémentaire. Et s’il a jugé "tentant" la taxation des sociétés d’autoroutes, qui réalisent 2 milliards de bénéfices par an, on a tout de même compris qu’il ne partageait pas l’opinion de Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie.

Avant-dernière invitée de la mission, celle-ci avait lancé des pistes de financements alternatifs dont l’objectif était, de fait, d’abandonner l’écotaxe. Des déclarations qui ont eu le don d’irriter de nombreux parlementaires de tous bords politiques... Cet abandon signifierait le remboursement de 700 millions d’euros à Ecomouv’, le groupement chargé par l’Etat de la mise en œuvre de la collecte, auquel il faudrait ajouter le manque à gagner de 400 à 500 millions d’euros pour l’Agence de financement des infrastructures de transport en France (Afitf), sur les 800 millions de recettes nettes prévues. Les défenseurs de l’écotaxe rappellent que la réalisation d’environ 120 projets est suspendue à l’écotaxe, dont la création de lignes de bus, de tramways, de métro et de téléphériques urbains. La suppression de l’aide de l’Etat, comprise entre 10% et 20%, suffirait à faire annuler bon nombre de projets, les collectivités locales ne pouvant combler ce manque en des temps où augmenter les impôts serait pour le moins malvenu.

CÉCILE DUFLOT SALUE LES "EXCELLENTES PROPOSITIONS" DE LA COMMISSION

Le député UDI de la Meuse, Bertrand Plancher, est l’un des plus chauds partisans de l’écotaxe, comme tous ses collègues des régions frontalières, quel que soit leur bord politique. Ses arguments expliquent le choix attendu de la mission : "Le budget de l’Afitf est catastrophique. Il ne reste que 80 millions d’euros dans la caisse. Le troisième appel à projets pour développer les transports en commun en site propre a été supprimé. Pire, si le gouvernement recule, plus personne n’aura la capacité de mettre en place une fiscalité environnementale à l’avenir."

L’ancienne ministre écologiste de l’Egalité des territoires et du Logement Cécile Duflot considère de son côté comme presque gagné le combat en faveur de l’écotaxe. Dans un entretien à France Inter, elle a évoqué lundi 12 mai "d’excellentes propositions". Selon elle, "le Parlement a joué son rôle, il y a une commission qui a travaillé sur le sujet qui fait a priori d’excellentes propositions, très solides, qui me semble aller dans un très bon sens et que je soutiendrai". Il reste maintenant au gouvernement à prendre ses responsabilités le plus tôt possible.

Patrice Desmedt et Olivier Cognasse

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Transport

Les derniers millions de la folle aventure de l'écotaxe

Éco - social

Destruction, big data ou péage, que faire des 173 portiques de l'écotaxe abandonnée ?

Transport

Ecomouv' : l'Etat va résilier le contrat et le contester

Éco - social

Ecotaxe : Royal dénonce le coût exorbitant du contrat Ecomouv'

Social

Péage poids lourds : le gouvernement repousse la mise en oeuvre de la nouvelle écotaxe

Éco - social

Ecotaxe : cet impôt que le gouvernement ne veut pas imposer aux transporteurs routiers

Ecomouv' installera bien le système de collecte de l'écotaxe fin décembre

Fiscalité

L'écotaxe, un partenariat public-privé cher... mais de très courte durée

Les Assises de l'industrie

Arnaud Montebourg : "En Saône-et-Loire, nous demandons l’écotaxe !"

Ecotaxe poids lourds : la Maut allemande n'est pas forcément un exemple à suivre

Transports et logistique

Ecotaxe : trois ministres pour mener une concertation nationale

Ces millions d'euros que coûte la suspension de l'écotaxe

Le gouvernement suspend l'application de l'écotaxe pour toute la France

Transports et logistique

Le Groupe des fédérations industrielles réclame l'ajournement de l'écotaxe

La CGPME apporte son soutien au mouvement des agriculteurs contre l'ecotaxe

L’écotaxe de nouveau reportée

Éco - social

Le gouvernement repousse encore l’écotaxe poids lourds

Transports et logistique

Retard à l’allumage pour l’écotaxe

Frédéric Cuvillier prône la simplicité pour l’écotaxe

Éco - social

L’écotaxe poids-lourds dans le dernier virage

Qui va récolter la taxe poids lourds ?

Paris dit oui au péage poids lourds, l'ex-écotaxe

Éco - social

Le diesel au secours de l’écotaxe

Les députés valident le remplacement de l'écotaxe par le péage transit poids lourds

La matinale de l'industrie

Le gouvernement va remplacer l'écotaxe par le "péage transit poids lourds"

Fiscalité

Le péage de transit poids lourds, une écotaxe au rabais

Transport

Vers une micro écotaxe ?

Transport

Huit aménagements pour que survive l'écotaxe

Exclusif : la Mission d’information sur l’écotaxe poids lourds favorable à son maintien

Transport

Michel Sapin refuse tout financement externe pour remplacer l’écotaxe

Transport

Ségolène Royal s’attaque déjà à l’écotaxe

Éco - social

La "remise à plat" de l’écotaxe alarme Metz Métropole

Gaz de schiste, écotaxe... Ségolène Royal rentre directement dans le dur

Transports et logistique

Avec le report de l’écotaxe, le gouvernement pénalise les infrastructures

Fiscalité

Matignon contredit Stéphane le Foll : le calendrier du retour de l'écotaxe n'est pas arrêté

Éco - social

L’Etat peut digérer le coût d'un report de l’écotaxe

Transports et logistique

Ayrault dissocie report de l'écotaxe et remise à plat fiscale

Éco - social

Pour Jean-Marc Ayrault, la réforme de l'écotaxe a été "mal faite"

Éco - social

L’Assemblée nationale veut "rétablir la confiance" concernant l’écotaxe

Mécanique et Matériaux

Écotaxe, un raté grand-guignolesque

Ecotaxe et agroalimentaire : le Premier ministre veut agir avant la fin du mois en Bretagne

Ecotaxe : la CFDT milite pour son maintien, la FNTR demande de la visibilité

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Economie Social et management

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 27/06/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

Acquisition de poste informatique de type Mini PC et écran.

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS