Navire Mistral, l'UE contre Google, Thierry Lepaon : la revue de presse de l'industrie

Les conséquences du report sine die de la livraison à la Russie du premier navire de comabt Mistral, la virulence de la motion que la Commission européenne compte déposer contre Google, le secrétaire général de la CGT Thierry Lepaon de nouveau épinglé par Le Canard enchaîné... Voici les titres qui marquent l'actualité de ce 26 novembre.

Partager

La Russie n'aura pas (encore) son Mistral

Les médias reviennent ce matin sur le report sine die la livraison du navire de combat Mistral à la Russie décidée par François Hollande le 25 novembre. Le Figaro se fend d'un éditorial tranchant, titré "Mistral perdant" : "en relations internationales comme en affaires, la fiabilité d'un partenaire se mesure au respect de sa parole". Metronews s'interroge sur "ce que risque la France" : "le groupe public d'armement naval (DCNS) (qui construit le navire Mistral, ndlr) devrait rembourser le montant déjà payé, soit les trois quarts du 1,2 milliard d'euros prévus", auquel s'ajouteraient des pénalités.

l'ue veut couper google en deux

Les Echos reviennent sur la motion que la Commission européenne s'apprête à déposer et qui pourrait exiger de Google qu'il se scinde en deux afin de séparer ses activités moteurs de recherche de ses activités commerciales. "L'hégémonie de Google sous le feu des Européens", titre le journal, qui parle d'une motion "très virulente".

thierry lepaon de nouveau épinglé

Après son appartement de fonction, son bureau. Selon le Canard enchaîné à paraître ce 26 novembre, la CGT a dépensé 62 000 euros pour rénover complètement le bureau de 50m2 de son secrétaire général Thierry Lepaon. Après la polémique sur la réfection de son appartement il y a quelques semaines, le patron du syndicat va sans doute devoir à nouveau se justifier.

A la CGT, en ce moment, c'est la "lutte des crasses" ironise Pascal Praud ce matin sur RTL :


Pascal Praud : "À la CGT, c'est la lutte des... par rtl-fr

et aussi...

Dans son cahier "éco", Le Monde daté du 26 novembre évoque un sondage Ipsos Steria selon lequel les Français interrogés sont 90 % à avoir une opinion positive de l'entreprise. Ils n’étaient qu’un peu plus de 50 % il y a dix ans à penser la même chose, rappelle le journal du soir.


Les Français aiment l'entreprise par rtl-fr

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS