Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Naval Group recrute 200 personnes sur son site de Nantes-Indret

, , ,

Publié le

Le site Naval Group, spécialisé dans les systèmes de propulsion à Indret près de Nantes (Loire-Atlantique), cherche à séduire des usineurs mais aussi des techniciens et des ingénieurs de production et R&D.

Naval Group recrute 200 personnes sur son site de Nantes-Indret © Naval Group

Naval Group se met en quatre pour recruter sur son usine d’Indret, près de Nantes (Loire-Atlantique). Au total, plus de 200 recrutements sont prévus en 2018 sur ce site qui cherche des ouvriers, techniciens et ingénieurs, jeunes diplômés ou déjà confirmés.

Usinage de grande dimension

Une journée spécifique destinée au métier d’usineur (40 postes à pourvoir) est programmée le 16 mars sur le site. "Cette rencontre permettra aux candidats sélectionnés de mieux appréhender les activités du naval de Défense et de rencontrer les équipes RH", indique la direction. "Nous disposons de moyens industriels de pointe permettant d’usiner des pièces de très grande dimension et avec une très forte précision", témoigne Thomas Devie, usineur au sein de Naval Group depuis 2016, comptant plus de vingt ans d’expérience a son actif dans le fraisage et l’alésage. "Nous travaillons en étroite collaboration avec le bureau d’études, le service contrôle/métrologie, la supply chain…" mentionne cet opérateur qui fait valoir des valeurs de transmission des savoir-faire et de polyvalence.

Investissements

Le site Naval Group de Nantes-Indret, fort de 1 200 salariés, est chargé de concevoir, réaliser, intégrer et tester les systèmes de propulsion des sous-marins et navires de surface "avec des contraintes de puissance, d’autonomie et de discrétion acoustique". Jean-Luc France, son directeur évoque "un plan de charge atteignant 1,7 million d’heures par an" et "30 millions d’euros engagés sur le site pour renouveler notre parc machines". Quant au centre de recherche technologique du Technocampus Océan, également en périphérie nantaise, il regroupe 200 salariés travaillant notamment sur les thématiques des matériaux ou d’hydrodynamique dans les domaines de la conception de navires et des énergies marines renouvelables. Là aussi, des postes sont à pourvoir sur des fonctions de R&D, "pour préparer les systèmes navals du futur".

Emmanuel Guimard

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus