Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Naval Group et Fincantieri amorcent leur alliance en annonçant une coentreprise

Simon Chodorge , ,

Publié le

Le 23 octobre au soir, Naval Group et Fincantieri ont annoncé leur intention de créer une coentreprise pour acter le début de leur alliance. Le rapprochement des constructeurs navals français et italien courrait depuis plusieurs mois. Si la coentreprise doit encore être approuvée par leurs conseils d'administration, un accord finalisé pourrait avoir lieu d'ici la fin 2018.

Naval Group et Fincantieri amorcent leur alliance en annonçant une coentreprise
Le 23 octobre, Naval Group et Fincantieri ont annoncé leur intention de créer une coentreprise pour acter le début de leur alliance.
© Hervé Piraud / Naval Group / Fincantieri

Mercredi 23 octobre au soir, au terme de la première journée du salon Euronaval, Naval Group et Fincantieri ont publié un communiqué pour détailler les contours de leur alliance très attendue. Les deux entreprises annoncent notamment leur volonté de créer une joint-venture contrôlée à parts égales dès 2019. La coentreprise de Naval Group et Fincantieri est encore “sous réserve de l’accord des conseils d’administration des deux sociétés”, rappellent-elles.

Le rapprochement entre les groupes européens était attendu depuis plusieurs mois. En septembre 2017, les gouvernements français et italien annonçaient leur intention de renforcer leur coopération dans la défense navale et initiaient des discussions pour élaborer une alliance industrielle entre le constructeur naval italien Fincantieri et le champion français Naval Group. En ce mois d'octobre, le PDG de Naval Group, Hervé Guillou, maintenait le cap d’une alliance avec l’entreprise italienne, malgré les craintes suscitées par le rapprochement de cette dernière avec son compatriote Leonardo.

Naval Group et Fincantieri listent déjà les objectifs de leur future joint-venture : “Préparer conjointement des offres pour des programmes binationaux et les marchés export ; Déployer une supply chain plus efficiente (achats croisés, meilleurs rapports qualité-prix, effets volume, etc.) ; Mener conjointement des projets de recherche et d’innovation afin de garantir la supériorité opérationnelle de leurs clients ; Encourager la fertilisation croisée entre les deux sociétés, avec le partage de centres et moyens d’essais ainsi que des réseaux d’experts.”

Des premiers pas salués par les gouvernements français et italien. "Les deux gouvernements ont initié les discussions relatives à un accord de gouvernement à gouvernement, qui devra permettre de fluidifier la collaboration entre les industriels italiens et français, et donner un cadre clair et simple aux opérations de l'alliance, tant sur le plan national qu'à l'export", expliquent le ministère des Armées et le ministère de l'Économie et des Finances hexagonaux.

Un accord finalisé avant fin 2018 ?

En outre, Naval Group et Fincantieri rappellent qu’ils collaborent déjà ensemble pour livrer à la Marine nationale quatre navires de support logistique (LSS), sur la base du design du LSS italien Vulcano de Fincantieri. Un partenariat déjà connu.

Les deux entreprises disent aussi examiner “la possibilité de présenter une offre commune pour les premières études de la refonte à mi-vie des frégates françaises et italiennes de classe Horizon, avec un combat management system (CMS) commun.” Cette offre commune doit être présentée en 2019.

L'accord entre les deux entreprises pourra-t-il être bouclé plus tôt ? Le 17 octobre, l'administrateur délégué de Fincantieri avait révélé que l'accord avec Naval Group ne serait pas finalisé avant la fin de l'année 2018.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle