Naturex tourne la page Dikansky

Le groupe avignonnais spécialisé dans les ingrédients voit l’arrivée de nouveaux actionnaires pour remplacer la famille fondatrice et publie des résultats 2012 en forte hausse.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Naturex tourne la page Dikansky

Une page s’est tournée fin février pour le groupe Naturex. Le spécialiste des ingrédients alimentaires et cosmétiques d'origine végétale, fondé par Jacques Dikansky, décédé prématurément en septembre dernier, s’est doté de nouveaux actionnaires. Ne souhaitant pas conserver les rênes de l’entreprise, la famille Dikansky a préféré revendre toutes ses parts à l’influente famille belge Lippens, propriétaire de la société financière Finasucre. Désormais, cette dernière détient presque 100 % de la holding historique SGD, qui possède 21 % du capital et des 27,5 % des droits de vote. Le reste est détenu par le fonds Caravelle (15,35 %) et par le public.

Malgré ces changements, l’entreprise avignonnaise qui possède quinze sites industriels dans le monde, dont deux en France, poursuit sa dynamique de croissance. « Naturex a vu son activité multiplier par dix en dix ans », a rappelé le 28 mars Thierry Lambert, le nouveau PDG du groupe, lors de la présentation des résultats annuels. En 2012, le chiffre d'affaires du groupe, a progressé de 18,2% (+11,9% à changes constants) à 299,8 millions d'euros, tandis que le résultat opérationnel ressort à 35,9 millions d'euros, en hausse de 19,3%. Le bénéfice net a bondi de 47 %, à 22,9 millions d'euros. "2012 a été une jolie année de croissance sur nos marchés, marquée par une série d’acquisitions : Burgundy (France et Espagne), Pektowin (Pologne), Valentine (Inde) et DBS (Etats-Unis). Les acquisitions ont contribué pour 7% à la croissance du chiffre d'affaires", a-t-il ajouté.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Phase de consolidation

Pour 2013, Naturex entend porter ses efforts sur la consolidation du groupe pour absorber ces acquisitions. "Nous ne sommes pas une fédération de PME. Nous avons besoin de les intégrer et améliorer notre organisation, en renforçant notre efficience commerciale", a détaillé Thierry Lambert. Pour autant, le groupe n’entend pas rompre avec sa dynamique de croissance externe. "Il reste de nombreuses opportunités dans les pays émergents. Mais nous n’avons plus d’impératifs de grossir vite. Nous préférons des acquisitions plus ciblées à haute valeur ajoutée, et poursuivre nos efforts en recherche et développement pour trouver de nouveaux principes actifs", a-t-il ajouté.

Adrien Cahuzac

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS