Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Nato Energy Security remporte la catégorie Energies renouvelables des Trophées de la transition énergétique

Ludovic Dupin , , ,

Publié le

Nato Energy Security remporte la catégorie Energies renouvelables des Trophées de la transition énergétique © DR

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Catégorie : Energies renouvelables

Pas d’armée efficace sans de bonnes chaînes d’approvisionnement, notamment en carburant pour les véhicules et les générateurs. Une logistique qui mobilise beaucoup d’hommes et les expose au danger. Les Américains ont perdu 3 000 soldats en convois logistiques en Irak et en Afghanistan. Au Mali, l’escorte des convois de carburant nécessitait davantage d’hommes que pour les convois eux-mêmes. Pour Nato Ensec CEO (Nato energy security centre of excellence), les énergies renouvelables sont la solution. "La transition énergétique n’est pas une contrainte, c’est une opportunité de faire mieux", affirme Nicolas Henry, le directeur adjoint et ingénieur militaire des essences. L’idée de ce centre, financé par huit pays (Lituanie, Estonie, France…), est de remplacer les générateurs à essence par des conteneurs déployant énergies renouvelables, générateurs et batteries. Le "système modulaire hybride de production et de gestion de l’énergie" déploie une batterie de 100 kWh, une éolienne de 6,5 kW, des panneaux de 25,2 kW et deux générateurs diesel de secours de 75 kW. Avec de tels équipements, il est possible d’alimenter un camp, un état-major ou un hôpital de 100 personnes. Cet outil peut être mis en place par quatre hommes en moins d’une demi-journée. L’armée lituanienne a reçu un premier prototype avec des résultats encourageants : près de 29 % d’économies de carburant "malgré l’absence de soleil et de vent", précise Nicolas Henry. Des tests en opérations sont prévus.

La bonne idée : Accroître la sécurité des soldats en diminuant le nombre de convois logistiques liés à l'énergie.

Ludovic Dupin

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle