Natixis: H2O a enregistré 600 millions d'euros de décollecte depuis le début du 2e trimestre

PARIS (Reuters) - La société de gestion britannique H2O Asset Management a enregistré 600 millions d'euros de décollecte depuis le début du deuxième trimestre et son directeur général Bruno Crastes va quitter ses fonctions au sein du comité consultatif ('advisory board') de Tennor Holding, a déclaré vendredi un porte-parole de Natixis.
Partager
Natixis: H2O a enregistré 600 millions d'euros de décollecte depuis le début du 2e trimestre
La société de gestion britannique H2O Asset Management a enregistré 600 millions d'euros de décollecte depuis le début du deuxième trimestre et son directeur général Bruno Crastes va quitter ses fonctions au sein du comité consultatif ('advisory board') de Tennor Holding, a déclaré vendredi un porte-parole de Natixis. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

Natixis a aussi précisé que H2O, dont la banque française détient 49,99% du capital, avait représenté au premier trimestre 3% des revenus de Natixis et 6% de son résultat net.

"François Riahi (directeur général de Natixis, ndlr) et Jean Raby (directeur général de Natixis Investment Managers, ndlr) ont demandé à Bruno Crastes de quitter ses fonctions à l'advisory board de Tennor Holding, ce qu'il va faire", a dit à Reuters un porte-parole de Natixis à la suite d'une conférence téléphonique avec les analystes.

La société Morningstar a décidé de suspendre la notation d'un des fonds de H2O en raison d'inquiétudes sur la liquidité de certains actifs détenus en portefeuille, ce qui a entraîné jeudi un plongeon en Bourse du titre Natixis.

Elle s'est aussi interrogée sur un possible risque de conflit d'intérêts suite à la nomination le mois dernier de Bruno Crastes, le directeur général de H2O, au comité consultatif de Tennor Holding, le fonds d'investissement du financier allemand Lars Windhorst par l'intermédiaire duquel H2O réalise des investissements.

En Bourse, le titre Natixis cède -2,04% à 3,409 euros à 10h29 après avoir touché juste un plus bas du jour de 3,3230 euros après les informations sur la décollecte. La valeur, qui est au plus bas depuis août 2016, a chuté de 11,76% jeudi, recul qui l'a fait basculer dans le rouge depuis le début de l'année (-9,6% contre +0,8% pour l'indice regroupant les valeurs bancaires européennes sur la période).

(Matthieu Protard, avec la contribution de Marc Angrand, édité par Benoît Van Overstraeten)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS