Nathalie Arthaud met en cause Shell sur le site Petroplus de Petit Couronne

Après Hervé Morin, Eva Joly ou encore François Hollande, c’était au tour de la candidate de Lutte ouvrière, Nathalie Arthaud, de se rendre sur le site Petroplus de Petit-Couronne ce 11 janvier.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Nathalie Arthaud met en cause Shell sur le site Petroplus de Petit Couronne

Nathalie Arthaud a appelé les salariés de la raffinerie à se battre pour défendre leur site menacé de fermeture. "Je ne suis pas venue avec une solution toute faite: la solution c'est de se battre et cela ne date pas d'aujourd'hui, c'est toute l'histoire du mouvement ouvrier", affirme-t-elle devant les militants de l’intersyndicale CGT-CFDT-CFE/CGC.

Elle estime que le groupe anglo-néerlandais Shell qui a vendu la raffinerie à Petroplus en 2008 est responsable de ce qui arrive au groupe actuellement. "Shell s'est séparé de cette raffinerie parce qu'elle faisait un peu moins de profit en sachant qu'il programmait ainsi sa fermeture", assure-t-elle.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le groupe Petroplus a décidé l’arrêt temporaire de certains de ses sites, notamment celui de Petit Couronne près de Rouen.

L'intersyndicale a invité tous les candidats à l'élection présidentielle, à l'exception de Marine Le Pen (FN), à venir s'exprimer sur le site.
Parallèlement, le député socialiste de Seine Maritime Laurent Fabius a demandé au Premier ministre François Fillon de le recevoir en urgence pour évoquer le cas de la raffinerie Petroplus située dans sa circonscription.

Laurent Fabius rappelle avoir sollicité une audience le 30 décembre avec les principaux élus de Seine Maritime, pour examiner la situation très grave de la raffinerie Petroplus.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS