Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Naspers veut introduire ses activités d'e-commerce à Amsterdam

Publié le

JOHANNESBURG (Reuters) - Le groupe technologique sud-africain Naspers a annoncé lundi qu'il introduirait à la Bourse d'Amsterdam ses activités de commerce électronique, dernière étape en date d'une réorganisation destinée à réduire son écart de valorisation avec celle de sa participation dans le chinois Tencent.

Les entreprises citées

Créé il y a une centaine d'années à Stellenbosch, en Afrique du Sud, Naspers, qui était auparavant un éditeur de journaux, est devenu un géant de 103,75 milliards de dollars (91,67 milliards d'euros), mais l'essentiel de cette valorisation repose sur sa participation d'un tiers dans le capital du conglomérat technologique chinois Tencent.

La participation de Naspers dans Tencent est valorisée environ 122 milliards de dollars, soit 17% de plus que Naspers, bien que le groupe sud-africain détienne d'autres actifs comme OLX, le plus grand site de petites annonces en Inde et au Brésil et la plate-forme mobile Letgo, concurrente de Craiglist aux États-Unis.

"L'introduction en Bourse sera une opportunité attrayante pour les investisseurs technologiques internationaux d'accéder à notre portefeuille unique d'actifs internet à travers le monde", déclare le directeur général, Bob van Dijk, cité dans un communiqué.

La nouvelle entité, qui sera également introduite en Bourse à Johannesburg, regroupera les participations de Naspers dans les plus grands sites des marchés émergents, notamment le plus grand réseau social russe, mail.ru, le site indien de voyages en ligne MakeMyTrip et la société brésilienne de livraison de repas à domicile iFood.

Naspers devrait introduire en Bourse 25% du capital de la nouvelle société et en conserver 75%. Les détails financiers de l'opération n'ont pas été révélés.

Afin de créer de la valeur pour les actionnaires, Naspers a déjà scindé et introduit en Bourse son pôle de télévision payante africaine Multichoice, évalué à environ 50 milliards de rands (3,1 milliards d'euros).

(Tiisetso Motsoeneng; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle