Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

N'est pas fournisseur de vélos du Tour de France qui veut...

Publié le

Les champions de la grande boucle ne seraient évidemment rien sans leurs précieux vélos ! Des fabricants français participent chaque année à l'épreuve, pour équiper les concurrents. Mais à condition de répondre à de nombreux critères de sélection…

N'est pas fournisseur de vélos du Tour de France qui veut... © Helen K - Flickr - C.C.

Ils s'appellent Look, Lapierre, Time ou Corima. Ce sont les équipementiers des 22 équipes du Tour de France. Mais comment sont-ils "recrutés" par les coureurs et leur staff pour figurer sur la plus célèbre épreuve cycliste mondiale ?

Chaque équipe négocie des contrats séparés avec des fournisseurs de cadres, pneumatiques, selles et pédales. "Le directeur sportif établit des accords avec des industriels qui durent généralement 1 à 3 ans. Tous les aspects techniques des vélos et financiers sont étudiés scrupuleusement", explique Didier Huré, délégué général du Conseil national des professions du cycle (CNPC). Durant la période, le fabricant verse une somme en cash à l'équipe, qui promouvra son image, et met à disposition tout le matériel nécessaire.

Tous les coureurs d'une équipe utilisent les mêmes équipements, qui doivent répondre aux règles fixés par l'Union cycliste internationale (UCI). Le vélo ne doit pas avoir un poids inférieur à 6,8 kg. L'encombrement général de la bicyclette ne doit pas dépasser 185 cm de longueur et 50 cm de largeur.

"En fonction de la morphologie des coureurs, le modèle est adapté. Nous disposons de cinq tailles possibles", explique Gilles Lapierre, le pdg du fabricant de cycles éponyme. Depuis 10 ans, Lapierre équipe les 23 coureurs de La Française des Jeux (FDJ), dont 9 participent au Tour de France.

Des vélos avec des composants spécifiques

"Les vélos sont renouvelés tous les 2 à 3 ans. On les modernise en intégrant de nouveaux éléments techniques de rigidité et d'aérodynamisme", ajoute Gilles Lapierre, dont l'entreprise est basée à Dijon. Contrairement aux idées reçues, les vélos du Tour de France peuvent être aussi vendus librement dans le commerce. Les Xelius (vélo de plaine) et Aerostrom (contre-la-montre) de Lapierre utilisés par FDJ sont proposés en magasins. Hormis quelques détails !

A la différence des modèles de série, ceux des équipes adoptent des pneumatiques, selles et pédales particuliers, préalablement choisis par le staff. Si Cofidis utilise des cadres et pédales du fabricant Look, FDJ fait appel à des pneus Hutchinson, des pédales Shimaro et des selles italiennes Fizik, tandis que Saur-Sojasun préfère des cadres et pédales Time, des roues françaises Corima et des selles Fizik.

"Dans un souci de développement durable, nous privilégions des équipementiers français ou européens qui fabriquent à proximité", souligne Philippe Raimbaud, le directeur du développement de Saur-Sojasun.

Un montage fait en interne

L'assemblage de tous les éléments est ensuite réalisé dans les ateliers techniques des équipes, à partir de décembre et janvier pour les premiers tests sur route, puis fin mai pour les vélos du Tour. Environ 120 vélos sont assemblés pour une équipe, à raison de 5 au minimum pour chacun des 23 coureurs.

Chez Sojasun-Saur, 6 personnes permanentes travaillent à l'année au montage des vélos et à l'assistance technique au cours du Tour. Ce sont ces précieuses mains, assurant tous les réglages, qui permettront peut-être à leur équipe de décrocher le graal : le célèbre maillot jaune !

Réagir à cet article

2 commentaires

Nom profil

21/07/2011 - 12h08 -

@smarg : Merci pour votre vigilance, le seuil de 6,8kg pour le poids du vélo est bien un seuil minimal effectivement. C'est corrigé.
Répondre au commentaire
Nom profil

21/07/2011 - 08h30 -

Le vélo ne doit pas avoir un poids supérieur à 6,8 kg : faux, c'est l'inverse, le vélo ne doit pas avoir un poids inférieur à 6,8kg.
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle