N°2839-19/09/2002

Des pistes pour compléter ses informations, en complément d'articles parus dans L'Usine Nouvelle du 19 septembre 2002.

Partager

* Sachez détecter les signaux d'alerte chez un client en difficulté

(page 70)

Face à la recrudescence des faillites, à des difficultés de trésorerie croissante et à des délais de paiement particulièrement élastiques, les entreprises sont actuellement exposées aux risques d'impayés. Les clignotants d'alerte sont nombreux. Encore faut-il intervenir avant qu'ils ne virent au rouge.

En savoir plus ?:

. Association française des crédit managers et conseil (AFDCC). www.afdcc.com.

. Le crédit guide 2002, DPE Edition, dpe@dpe-edition.com.

* Et Vous

« J'ai pris de bonnes résolutions. Je veux les tenir ! »

(page 132)

Vous êtes rentré de congés tout ragaillardi, bourré d'énergie, rempli de bonnes intentions... Décidément , dés cet automne vous allez changer plein de choses dans votre travail, dans votre vie, dans vos relations aux autres. Et si vous rêviez un peu trop ? Et un peu trop grand ? Car du fantasme à la réalité, il y a souvent un large fossé à franchir.

En complément de l'enquête parue dans la rubrique « Et vous » du n° 2839 de L'Usine Nouvelle, vous trouverez ci-joint un petit test facile qui vous aidera à clarifier vos désirs profonds de changer, et à vérifier la volonté farouche que vous êtes prêt à mobiliser pour les réaliser.

-Sachez négocier avec vous-même !

La petite grille ci-dessous est proposé par le coach et psychothérapeute Edouard Stacke, au cabinet Eurogroup, auteur de « Coaching d'entreprise », éditeur Village Mondial, avril 2000

Prenez une feuille de papier que vous pliez en quatre et avant d'arrêter une décision posez vous les quatre questions suivantes que vous écrivez dans chacun des carrés ainsi obtenus après pliage.

-1- Qu'est-ce que je perds si je change ?

-2- Qu'est-ce que je gagne si je change ?

-3- Qu'est-ce que je perds si je ne change pas ?

-4- Qu'est-ce que je gagne si je ne change pas ?

Exemple : Je change. Je décide de prendre deux soirées par semaine pour faire de la gym !

-1- je ne vais pas chercher mes enfants à la sortie de l'école, je ne pantoufle pas devant la télé

-2- j'ai retrouvé la pêche, je me fais de nouveaux copains

-3- je n'ai plus ma taille de guêpe et je prends de l'estomac, mon mari (ou ma femme) me délaisse

-4- Je ne suis pas obsédé par ma forme physique et mes progrès en musculation, j'économise l'abonnement au club

Listez ainsi tous les arguments qui vous viennent à l'esprit. Vous mettez ainsi en relation quatre sources d'informations différentes, et vous pouvez hiérarchiser les facteurs qui sont primordiaux pour vous, qu'ils relèvent du domaine professionnel ou personnel. Vous mesurerez ainsi si tous les inconvénients (ou tous les bénéfices) sont pour vous ou pour les autres avant de trancher. « Cela vaut même le coup de s'entraîner régulièrement. Cela aide à faire les bons choix » insiste Edouard Stacke.

- Pour vous aider à tenir vos objectifs,

Vous entendrez parler d'autres pratiques voisines de celle du Smac, comme elle est décrite p.131.

- le Smart : spécifique, mesurable, accessible (à la plupart des gens, à une équipe entière), réalisable (réaliste), et temporel.

- le Smir : spécifique, mesurable, impliquant et réalisable

Quelque soit la méthode, faites l'effort de tout écrire. Plus les points seront détaillés, plus vous entrerez dans l'action et plus vous aurez des chances de réussir.

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS