Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

MySam, l’anti-Uber made in Albi

Publié le

Après un test concluant, la start-up albigeoiseMySam annonce la sortie de son application en mars. Ambition : bousculer Uber en proposant une meilleure rémunération des chauffeurs VTC. La start-up a mis en place un système de double rémunération. Les chauffeurs sont encouragés à se constituer un fichier personnel de clients. Une fois le nouveau client enregistré, le chauffeur à l’origine de la première course percevra une rétro-commission de 3 % sur toutes les autres courses effectuées par d’autres chauffeurs pour ce client. « La commission versée est de 10 % maximum, quand Uber prend 25 % », précise Pierre Rosi, le fondateur de MySam. Disponible dans une vingtaine de villes, le système a déjà séduit 905 chauffeurs. La start-up table sur plus de 2 500 chauffeurs d’ici à fin 2017 et vise la Grande-Bretagne et les États-Unis dès 2018. Elle compte lever 1 million d’euros à la fin de l’été. 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle