Mylan va régler 465 millions de dollars pour l'EpiPen

(Reuters) - Le laboratoire Mylan a annoncé vendredi qu'il verserait 465 millions de dollars, environ 415 millions d'euros, pour clore le dossier de la classification de son stylo-injecteur EpiPen, dont les hausses de prix ces dernières années ont suscité un tollé aux Etats-Unis.

Partager

Le laboratoire Mylan a annoncé vendredi qu'il verserait 465 millions de dollars, soit 415 millions d'euros, pour clore le dossier de la classification de son stylo-injecteur EpiPen, dont les hausses de prix ces dernières années ont suscité un tollé aux Etats-Unis. En moins de 10 ans, le prix du traitement des réactions allergiques graves, que Mylan vend par paquet de deux au cas où l'un des stylos ne fonctionnerait pas, a été multiplié par plus de six pour dépasser les 600 dollars, devenant inaccessible pour un nombre croissant de familles.

Le Congrès s'est saisi du dossier et entend établir si Mylan a cherché à se faire encore plus d'argent en obtenant que son produit soit classé parmi les génériques, ce qui limite les rabais qu'il doit consentir dans le cadre des programmes d'assurance santé et notamment de l'aide d'Etat Medicaid. Le rabais pour un générique remboursé par Medicaid est de 13%, contre 23,1% au minimum pour un médicament normal.

Mylan a fait savoir vendredi que son EpiPen perdrait son statut de générique le 1er avril prochain. Fin août, le groupe américain avait déjà annoncé qu'il lancerait un générique deux fois moins cher.

L'annonce de vendredi soir a paradoxalement été accueillie par un bond de 11% du titre Mylan dans les transactions électroniques à Wall Street, à 39,90 dollars, les investisseurs jugeant que le groupe s'en tire à bon compte. "C'était l'un des risques principaux qui pesaient sur Mylan (...) et maintenant il disparaît", a commenté Ronny Gal, analyste chez Bernstein.

L'action Mylan a perdu 33,5% de sa valeur depuis le début de l'année, à comparer à un repli de seulement 0,2% de l'indice Dow Jones de la santé. Le groupe, qui comptablisera la charge de 465 millions de dollars dans ses résultats du troisième trimestre, a réduit sa prévision de bénéfice pour 2016 tout en réaffirmant son objectif d'un résultat par action d'au moins 6,00 dollars à l'horizon 2018.

Pour Reuters, Deena Beasley à Los Angeles avec Ankit Ajmera et Narottam Medhora à Bangalore, Véronique Tison pour le service français

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie pharmaceutique

VALVES SOUDABLES

OPS PLASTIQUE

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Assurance Qualité Matériaux et Procédés Spéciaux

Safran - 19/11/2022 - CDI - Vélizy-Villacoublay

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS