Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

MWC 2013 : Ford passe son véhicule connecté en open source

, , ,

Publié le

Entretien A Barcelone, L'Usine Nouvelle a rencontré Paul Mascarenas, CTO et vice-président de Ford pour la recherche et l'ingénierie avancée. Il commente le passage en open source de son système AppLink et la façon dont il conçoit l'innovation automobile à l'heure du numérique.

Ford était présent au Mobile World Congress avec son propre stand pour la 2e année consécutive, une spécificité notable pour un acteur d'un secteur autre que les télécoms. Mais le constructeur automobile américain est loin d'être novice en matière de connectivité automobile. Dès 2007, avant même l'arrivée de l'iPhone, il lançait son système Sync, développé avec Microsoft, pour l'exploitation de la commande vocale pour diverses fonctions de la voiture (radio, climatisation, etc.).

Pour aller encore plus loin dans un processus de développement décidément proche de l'industrie logicielle, il a profité du salon pour confirmer qu'AppLink, le logiciel Sync pour commander les apps de n'importe quel smartphone, était désormais proposé en open source dans le cadre du consortium Genivi. Ce dernier réunit les grands noms de l'industrie automobile autour de l'idée d'un système d'infotainment open source. L'Usine Nouvelle a demandé à Paul Mascarenas, CTO et vice-président de Ford pour la recherche et l'ingénierie avancée, de commenter cette démarche inhabituelle dans l'industrie.

 

L’Usine Nouvelle - Pourquoi avez-vous décidé de rendre votre logiciel AppLink open source ?

Paul Mascarenas - Il est important que ce type d'environnement soit de plus en plus populaire. Et qu'il intéresse un grand nombre de développeurs d'apps. Or, ces derniers sont déjà contraint de développer pour tous les différents OS de smartphones. Il n'est pas envisageable qu'ils soient contraints à la même chose avec chaque constructeur automobile! Il se trouve de plus que notre plate-forme est agnostique en matière de mobile. Nous voulons que notre système fonctionne aussi bien avec iOS, Android, Windows Phone ou BlackberryOS. Et nos clients peuvent garder leur voiture 10 ans, voire toute leur vie ! Ce n'est pas du tout le cas avec leurs smartphones. Le fait d'avoir du logiciel open source va aussi permettre de télécharger les dernières versions ou d'ajouter de nouvelles fonctions, et ce quel que soit le système de smartphone. Sans être obligé de changer de voiture...

Mais tous vos concurrents pourront également utiliser AppLink, de ce fait ?

Oui, exactement. Mais aussi étonnant que cela puisse paraître, nous avons déjà des partenariats avec nos concurrents. Avec GM sur les transmissions par exemple, ou Daimler sur la pile à combustibles. Cela permet de réduire les coûts de développement. Ensuite, chacun intègre la technologie à sa façon dans ses propres véhicules. Là, c'est la même idée. Même pour Sync que nous avons développé avec Microsoft et sorti en 2007, nous n'avons eu qu'une année d'exclusivité.

L'annonce de votre partenariat avec Spotify était-il un moyen d'illustrer l'intéret de la démarche ?

Oui. Spotify peut désormais être commandé depuis nos voitures au travers de nos logiciels, comme plus d'une vingtaine d'apps de contenu. Mais ce n'est pas une démonstration technologique, mais une démonstration de ce que nous savons faire en matière d'expérience utilisateur. C'est le plus important. Et c'est un exemple parfait car il s'appuie sur l'un des service de musique en ligne les plus populaires.

Depuis mai 2012, vous allez encore plus loin dans la recherche sur la connectivité, en open source. Ford a ouvert un laboratoire au beau milieu de la Silicon Valley. Qu'en attendez-vous aujourd'hui ?
C'est vraiment passionnant. Ce laboratoire travaille sur de la recherche très amont et sur une plateforme open source OpenXC. Elle a pour but de récupérer le maximum de données dans le véhicule pour les restituer intelligemment au conducteur. L'idée est d'apporter une connectivité différente, un affichage d'informations différent... Cela se passe en amont de Sync, notre offre actuelle. OpenXC donnera au conducteur, mais aussi aux développeurs, accès à une quantité illimitée d'informations sous une forme complètement personnalisée.

A Barcelone, Emmanuelle Delsol

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle