Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

MWC 2012 : Huawei souffle la vedette aux anciens des smartphones

, ,

Publié le

Le Mobile World Congress 2012 de Barcelone qui se tient jusqu'au 29 février, a commencé dès dimanche 26, avec des smartphones asiatiques à n'en plus finir. Et l'arrivée notable de Huawei dans le haut de gamme avec un quadri-coeur maison.

MWC 2012 : Huawei souffle la vedette aux anciens des smartphones © D.R. - Huawei

HTC, Huawei, LG, Sony Mobile Communications. Tous ont tenus à être présents dès dimanche à Barcelone pour présenter leurs derniers smartphones alors que l'édition du Mobile World Congress 2012 ne débute que lundi 27 février. Des salles de presse pleines à craquer aux quatre coins de la capitale catalane, des patrons asiatiques qui se prennent pour Steve Jobs et tentent le teasing d'une heure, le spectacle était au rendez-vous. Les offres originales, un peu moins.

Alors que Samsung présentera au salon des produits déjà lancés comme le Galaxy Note, ses quatre rivaux asiatiques ont présenté leurs tout nouveaux smartphones. Tous plus beaux, plus fins, plus grands les uns que les autres. Dotés d'appareils photos et d'écrans qui n'auront bientôt plus rien à envier aux appareils photos et aux téléviseurs dont c'est la seule fonction. Dans leur course pour rattraper leur concurrent sud-Coréen ainsi qu'Apple, les autres industriels ont de plus en plus de mal à se différencier.

A une exception près, peut-être : Huawei qui a présenté, comme prévu, son smartphone Ascend D Quad. Certes, le numéro deux mondial des équipementiers réseau, n'est pas un nouveau venu dans les mobiles, mais jusqu'ici il se contentait de téléphones simples et de smartphones d'entrée de gamme.

Un objectif de 60 millions d'Ascend D vendus

Cette fois, le voilà dans la cour des grands des smartphones haut de gamme, avec des atouts tout droit sortis de ses labos. Ainsi, cet étonnant quadri-coeur à 1,5 GHz au design ARM made in Huawei et non Qualcomm ou Nvidia comme on aurait pu s'y attendre. Le Chinois lui a adjoint un processeur graphique -co-conçu avec un partenaire dont le nom n'a pas été dévoilé- de 16 cœurs.

Mais surtout, il s'est attelé, comme tout bon spécialiste des puces mobiles, à maintenir une consommation énergétique raisonnable (plus d'une journée d'autonomie pour un utilisateur lambda). En développant des algorithmes maison de gestion des quatre cœurs -mise en veille, changement de fréquence en fonction des besoins-, mais aussi en tirant partie de ses compétences d'équipementier. Avec des algorithmes inspirés du réseau, il détecte ainsi plus rapidement les signaux envoyés à répétition par des applications comme Facebook, sources d'épuisement de la batterie.

Confiant, le Chinois ambitionne de vendre... 60 millions de ses Ascend D d'ici la fin de l'année. Pas moins. Un tiers dans son pays, le reste en Europe (Russie comprise), puis au Japon et aux USA. Mais il ne dévoile encore ni la date de disponibilité, ni le prix. Un prix qui sera bien sûr déterminant pour concurrencer les iPhone et Galaxy S, en particulier en monde subventionné par les opérateurs télécoms. Enfin, Huawei montrera aussi cette semaine une tablette quadri-coeur et LTE.

Sony a, de son côté, officialisé la réintégration dans son giron de la totalité de l'ex Sony-Ericsson et sa transformation en Sony Mobile Communications. Pour l'occasion, Bert Nordberg, PDG de la nouvelle filiale était accompagné sur scène du tout nouveau PDG du groupe Sony, Kazuo Hirai.

Il s'agissait pour lui d'affirmer la stratégie du Japonais dans le mobile : une continuité entre matériels, contenus et services depuis la console de jeu jusqu'au smartphone en passant par la télévision et la tablette. Ainsi le magasin de musique et le catalogue de films de Sony devraient être disponibles sur tous ces équipements.

Résultat : une certaine confusion. En particulier avec des smartphones et des tablettes qui jouent les consoles de jeu, au risque de cannibaliser celles-ci. Le Japonais a présenté deux nouveaux modèles de sa gamme Xperia NXT, le P et le U. Ce dernier dispose d'un double cœur et d'un appareil photo HD 5 Mpixels.

Chez le Taiwanais HTC, le quadri-coeur était aussi de mise, avec des puces Nvidia ou, pour les LTE, des processeurs Qualcomm. Et bien sûr une optique d'appareil photo défiant toute concurrence. LG, lui, a misé principalement sur le design et s'est lancé sur les traces du Galaxy Note de Samsung. Son Optimus VU mesure ainsi 5 pouces et dispose d'un stylet.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle