Electronique

MWC 2011 : Le mobile contamine objets et services

Publié le

La mobilité et la communication sans fil envahissent les objets du quotidien, les services à la santé, la gestion de la maison, etc. Les exemples d’applications foisonnent au Mobile World Congress de Barcelone.

MWC 2011 : Le mobile contamine objets et services © REUTERS


La mobilité est cette fois bel et bien sortie du téléphone. Malgré toute son intelligence embarquée, le smartphone se fait simple relais de communication pour les objets du quotidien. Parfois, il disparaît tout simplement. La santé, l'énergie, la maison, la télévision, autant de domaines dans lesquels les objets se dotent « d'intelligence » mais surtout, communiquent sans fil. Ainsi, ces boites de pilules sur laquelle la société Vitality a vissé un bouchon équipé d'une puce de type Zigbee, signalent à une base avec laquelle ils sont couplés si le patient doit prendre son traitement. La base change alors de couleur, et envoie, après un certain délai, une alerte sonore ou par SMS au téléphone du patient pour le rappeler à l'ordre. Aucune caméra n'a néanmoins été envisagée pour vérifier que le malade n'a pas simplement ouvert et fermé la boite sans prendre son médicament ou si il s'est trompé dans le dosage... Le système devrait être adapté aux piluliers européens. La commande automatique de médicaments chez le pharmacien et le suivi du patient sur le long terme sont aussi au programme.

Surveiller les sportifs dans leur élément naturel

David Hroncheck, coach sportif numérique de son état, pédale quant à lui sur son vélo d'appartement au côté d'un moniteur qui affiche sa tension, son rythme cardiaque, sa température. Déjà vu ? Non, car c'est le smartphone du sportif qui récupère ces informations via une sangle équipée de capteurs qui lui entoure la poitrine. Un moyen proposé par Qualcomm et son partenaire Zephyr de superviser l'entrainement des sportifs en extérieur, dans les conditions réelles de pratique de leur sport, quel qu'il soit.
Dans le projet Skifta, le smartphone devient une télécommande universelle à distance pour les contenus multimédias. Qu'ils se trouvent sur le PC de la maison, sur le disque dur du mediacenter ou en ligne, ceux-ci deviennent accessibles depuis n'importe où. Le projet de Qualcomm s'appuie sur un logiciel client installé sur le PC de la maison qui recense en wifi les équipements compatibles avec le protocole d'échange multimedia DLNA. Après authentification de l'utilisateur, l'app Skifta pour Android accède ainsi en permanence à ces équipements. Elle sera commercialisée dans le monde entier via les opérateurs télécoms et les constructeurs de téléphones.

Des papys et les bébés connectés...

Enfin, déjà des classiques, les petits modules qui surveillent les personnes dépendantes ou les très jeunes enfants se multiplient. Lifecomm (filiale commune de Qualcomm et Hugues Telematics) propose un bracelet qui ressemble à une montre de sport et un pendentif. Équipés d'une puce à technologie radio, ils signalent un problème, surveillent éventuellement le périmètre de déplacement la personne, permettent un appel et un échange vocal d'urgence. Le coréen KT, lui propose aux parents d'équiper les plus jeunes de la famille avec un petit boitier qu'ils peuvent appeler, surveiller, commander. Sur le même principe, mais plus ludique, KT a mis au point ce drôle de petit robot-singe qui permet aux plus petits de communiquer avec le smartphone de papa et maman. Ces derniers peuvent surveiller, filmer, appeler leur progéniture. Mais bébé peut lui-aussi les appeler grace à une carte RFID à leur effigie... Le e-bébé est en marche.




 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte