MWC 2011 : Google promet un monde meilleur !

Eric Schmidt, président et CEO de Google, a clos hier la deuxième journée du Mobile World Congress 2011, à Barcelone. Au milieu d'une séance d'autocongratulation et d'incantation pour un monde meilleur, il a tenu à rassurer les opérateurs télécoms, les utilisateurs et dans une moindre mesure, la Commission européenne.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

MWC 2011 : Google promet un monde meilleur !

Google a trouvé avec Eric Schmidt, son ancien P-DG, un VRP de choc au Mobile World Congress 2011. A ceux qui s'étonnaient de le voir représenter au Mobile World Congress de Barcelone son entreprise - puisque les deux créateurs Larry Page et Sergei Brin semblaient l'avoir écarté de tout rôle opérationnel - Eric Schmidt a expliqué que tous trois fonctionnaient en vrai trium virat - sans plus de détails - et que Larry Page lui avait demandé de voyager davantage... C'est donc très dignement que le troisième patron de Google s'est attelé à la tâche, se félicitant du succès d'Android, de Chrome, de Youtube, et autres produits et services de la galaxie Google.

Par sa voix, Google promet un monde un monde meilleur. Grâce à ses applications, « vous ne serez plus jamais seuls, plus jamais à court d'idée, vous ne vous ennuierez plus jamais, vous n'oublierez plus rien... ». Le super porte-parole en a même profité pour caresser tout le monde dans le sens du poil ! A commencer par les opérateurs télécoms, dont il a reconnu qu'ils dépensaient d'importantes sommes d'argent dans l'infrastructure et en particulier dans le haut débit mobile qui lui permettait d'offrir tous ses services.

Car c'est bien là que le bât blesse, puisque les opérateurs aimeraient que les acteurs comme Google et autres Facebook, Apple, etc. (les « over the top ») contribuent à ces dépenses. Eric Schmidt ne les aura pas consolé en rappelant que Google partageait certains revenus de son moteur de recherche ou en proposant aux gouvernements d'exploiter la bande passante inutilisée - la plupart n'ont pas attendu Google pour s'y atteler -. Il a aussi proposé d'utiliser davantage le wifi comme relais de la 3G et du futur LTE (4G), une idée de plus en plus répandue.

Petite caresse amicale également pour les utilisateurs. A chaque fois qu'il évoquait la géolocalisation, le partage d'informations, la recommandation de photos, de vidéos, de musique à des amis, le CEO de Google ponctuait son discours d'un « avec votre consentement, bien sur ». Une façon de balayer les reproches qui lui sont faits - comme à Facebook - de faire fi de la vie privée et d'exploiter sans vergogne les données personnelles des utilisateurs de ses produits. Aucune de ces fonctions ne devrait donc être activée par défaut, sans « votre consentement ».

Une autre caresse enfin, mâtinée d'une pointe d'ironie, à l'adresse de la Commission européenne qui veut rapidement une couverture de 50% de la population en très haut débit... « Cela me convient parfaitement », a assuré Eric Schmidt dans un rire à peine étouffé. Il faut dire que Google est en pleine négociation avec Bruxelles pour éviter des sanctions pour abus de position dominante.

Partager

NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS